top

King Kong dans la BD
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 15, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> King Kong
Auteur Message
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 26/11/2014, 01:30    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Parmi les nombreuses créatures imaginées par Stan Lee et Jack Kirby, Kraa, apparu dans Tales of Suspense # 18 (1961) “Kraa the Unhuman !” mérite également un petit détour.





Un professeur d’université américain rêvant d’aventures se rend en Afrique pour effectuer des recherches sur de mystérieuses statues soudainement érigées par une tribu isolée. Il finit par découvrir que les indigènes vénèrent un des leurs transformé en monstre par des tests atomiques soviétiques. La gigantesque créature, nommée Kraa, désire ardemment se venger de tous les hommes civilisés mais éprouve des sentiments confus quand le professeur réagit envers elle avec compassion plutôt qu’avec peur ou cruauté. C’est ainsi que, lorsque le professeur est attaqué par un python géant, Kraa sacrifie sa propre vie pour le sauver.









Je vous l’accorde : hormis le fait que Kraa soit une créature géante vénérée par une tribu indigène, le rapport avec King Kong n’est pas si évident. Ce monstre mutant affiche un look qui ne rappelle pas vraiment notre gorille préféré. Mais, lors de la réédition de cette histoire dans Where Monsters Dwell # 15 en 1970, John Severin dessine une nouvelle couverture qui présente Kraa sous un jour nouveau. Son visage fait beaucoup plus penser à la première version de la marionnette de King Kong fabriqué par Marcel Delgado sur les indications de Willis O’Brien et qui fut refusé par Merian Cooper qui la trouvait ridicule. De plus, cette nouvelle couverture illustre le combat avec un python géant, scène qui préfigure étrangement un affrontement similaire dans le remake produit par De Laurentiis quelques années plus tard.







Je me demande même dans quelle mesure cette couverture n’aurait pas également influencé ce model kit produit par Mad Lab en 1993.


Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 26/11/2014, 11:00    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

En septembre 1959, Stan lee rend un nouvel hommage à King Kong dans Journey into Mystery # 54 et l’histoire « I Unleashed Monstro on the World! ».





Monstro est un gorille géant albinos qui vit sur une petite île au large des cotes africaines. Rendu aveugle par des années de captivité au fond d’une grotte, il a développé une sorte de 6e sens. Sam « Spell » Binder, un homme de spectacle, entend parler de l’infortuné créature et organise une expédition sur l’île de Monstro afin de le capturer et de l’exhiber dans son nouveau show. Une fois sur place il négocie avec le chef de la tribu qui détient Monstro en captivité. Binder endort le gorille à l’aide d’un gaz et l’embarque dans un bateau faisant route vers l’Amérique pour faire de l’animal l’attraction principale du Binder’s Show.

Lors de la première, Monstro, de par sa cécité – que Binder ignorait - s’avère être capable de résister au contrôle hypnotique de ce dernier et s’échappe dans la ville pour finir par trouver refuge dans un tunnel. Traqué, il est une nouvelle fois endormis et ramené sur son île par les autorités.





La couverture, qui est l’œuvre de Jack Kirby, représente un Monstro totalement différent de celui de Steve Ditko qui a illustré cette histoire.


Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 26/11/2014, 11:04    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

T'es en vacances ou quoi Skil ?!

Merci pour cette avalanche d'avatars tous plus incroyables les uns que les autres !
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 26/11/2014, 11:47    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Non. C'est juste que je ne travaille pas ce matin, mais il faut que j'y retourne cet après-midi. Mad

En tout cas merci de me lire. Tous tes petits messages m'encouragent bien dans cette longue quête.
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 26/11/2014, 12:00    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Keep the faith, comme dirait le Jambon Jovial, c'est toujours un plaisir de te lire mon ami
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 05/12/2014, 19:04    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant




Sur la couverture de Astonishing Tales # 21 (décembre 1973), on nous promet une créature plus sensationnelle que Godzilla et plus puissante que King Kong. "It ! The Living Colossus" perdurera seulement l’espace de quatre numéros avant d’être remplacée par Deathlock dans Astonishing Tales # 25. L’histoire est celle d’un paralysé, Bob O’Brian, qui a le pouvoir de transférer son esprit dans le corps d’une gigantesque statue de pierre. Au cours de ses courtes aventures, It affrontera le dragon Fin Fang Foom dont il déjà été fait mention dans l’histoire de Gorgilla. La couverture du numéro 23 en remet une couche sur King Kong en nous rappelant que Colossus est la plus puissante créature depuis le roi de Skull Island tandis que celle du numéro 22 rappelle bien évidement l’affrontement du célèbre gorille et de Godzilla.












Mais le colosse de pierre n’était pas une nouvelle créature de Marvel. Créé par l’infernal duo Stan Lee / Jack Kirby, il est apparu à l’origine dans Tales of Supense # 14 (février 1961). Dans « I Created the Colossus » on apprend comment, sculptée par un artiste russe vivant près de Moscou, en tant que monument en l’honneur de la nation soviétique, la statue se retrouva investit par un alien crashé sur la Terre qui, pour pouvoir survivre, transféra sa conscience dans le géant de pierre. Allez savoir pourquoi, il se mit en tête de saccager une grande partie de la capitale avant d’être secouru par l’un de ses semblables, laissant le colosse en paix.

Comme de nombreux autres monstres Marvel, It reviendra quelques mois plus tard dans Tales of Suspense # 20 (août 1961). « Colossus Lives Again » raconte comment la statue est envoyée à Los Angeles pour y être exhibée mais, une fois sur place, le même incident se reproduit avec la race alien qui projette de s’en servir pour envahir la Terre. Pour s’en débarrasser, un spécialiste des décors hollywoodiens construit une nouvelle statue en plâtre, mais encore plus grande. Abusés, les aliens quittent le corps de Colossus pour prendre possession de son modèle. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’une importante charge d’explosifs y a été placée préalablement. Je vous laisse imaginer la suite…








Bien entendu, ce Colossus n'est pas à confondre avec Piotr Raspoutine, le colosse de métal des X-Men, ni avec celui qui orne la couverture de Tales to Astonish # 58 (août 1964), un gigantesque alien qui force une tribu africaine à commettre des sacrifices en son honneur.


Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 05/12/2014, 19:22    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Avant de quitter provisoirement le merveilleux univers des éditions Marvel, vous en reprendrez bien une petite louche quand même ?

Don Marquez, dont il a été fait mentions à plusieurs reprises dans le topic réservé aux artistes, a réalisé cette œuvre en hommage au titre Tales to Astonish. On y retrouve la plupart des monstres de Jack Kirby qui ont ornés les couvertures de cette publication. Gorgilla est même au premier plan !







Gorgilla toujours, vu par un autre fan.



John Carter, Warlord of Mars, titre apparu en 1977, est bien sûr une adaptation des romans d'Edgar Rice Burroughs, au même titre que la production Disney réalisée pour le cinéma en 2012. Les couvertures des n° 2 et 3, dessinées par Gil Kane, montrent les fameux gorilles blancs à quatre bras. Cette abondance d'appendices ne leur sera pourtant pas d'une grande efficacité contre un John Carter visiblement très remonté !




Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 28/12/2014, 18:33    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Martin Mystère, le détective de l'impossible (Martin Mystère, il detective dell'impossibile), est une série de bande dessinée italienne créée par le scénariste Alfredo Castelli et le dessinateur Giancarlo Alessandrini, éditée en album depuis avril 1982 par Sergio Bonelli Editore.

Martin Jacques Mystère est un écrivain que ses recherches entraînent très souvent sur la piste de légendes ou de secrets millénaires, convoités par des gens peu scrupuleux, voire par les Hommes en noir (organisation qui a pour but de détruire toute preuve qui pourrait contredire l'histoire officielle).

A l’occasion des 30 ans de la série, un album spécial, qui situe l’aventure dans les années 30, fait intervenir King Kong. Les personnages récurrents de la série sont bien là mais dans des rôles quelques peu modifiés, telle Angie, une amie de Martin Mystère qui se retrouve ici presque toujours à moitié nue, dans la peau d’une actrice emportée par le grand singe au sommet de l’Empire State Building. Le contexte des années 30 permet également à Martin Mystère de croiser quelques figures emblématiques de cette glorieuse période, allant de Mickey Mouse à Billy Wilder en passant par Orson Welles.






















La couverture de ce numéro 320 (avril 2012) est bien évidement un hommage à une œuvre d’un autre artiste italien, Renato Casaro, qui réalisa ce « Shooting Break » dans les années 80, inspiré par une célèbre photo prise par Charles C. Ebbets en 1932, "Lunch atop a skyscraper".




Planche originale de Giancarlo Alessandrini.




"Shooting Break" de Renato Casaro.




"Lunch Atop a Skyscraper" de Charles C. Ebbets (1932).




Restons en Italie avec ce King Kong e Altre Storie, un roman graphique réalisé par Sesar (alias Sergio Sarri) et publié par Rizzoli-Milano libri en 1991.




Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 01/01/2015, 19:51    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Les deux planches ci-dessous datent de 1989 et sont de Thomas F. O'Connor. Après maintes recherches, je ne sais toujours pas si elles appartiennent à un comic book complet ou si il s'agit d'un travail isolé.










Strange Worlds # 7 (1952).





The Outer Limits # 11 (1964).





Creepy # 15 (2014).





Creepy Archives vol. 18
Revenir en haut
The Lost Spider
New-Yorkais

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2011
Messages: 9
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 17/01/2015, 20:09    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

I found this site from japan that talks about some sort of King Kong comic from 1934 called King Kong Rampage
http://toyokeizai.net/articles/-/24674?page=2


But I'm having trouble understanding the text even with Google translate.
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 18/01/2015, 02:12    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Great find Lost Spider, you rule !



En parlant de mangas, il en existe un de 1957 consacré à Tarzan. Les dessins sont de Toyoda Minoru et le scénario a été écrit par Yamada Akamaro. Here Comes Shōnen Tarzan (Shōnen taazan wa yuku) raconte les aventures d'un Tarzan quelque peu différent de celui créé par Edgar Burroughs. Dans l'une des histoires, qui se situe dans l'Himalaya, Tarzan est à la poursuite de pilleurs de tombes qui recherchent une idole d'or enterrée au sommet d'une montagne. L’endroit, appelé "le pays des labyrinthes", est habité par une tribu qui vit dans des "trous" creusés dans le sol, un peu à la manière des Hobbits. Les indigènes se montrent plutôt hostiles mais Tarzan rencontre un autre problème de taille : le Gonmos. Cette créature n'est plus ni moins que King Kong réincarné mais, japonaiserie oblige, tient aussi de Godzilla puisqu'elle est capable d'envoyer un souffle radioactif sur les avions de l'armée indienne qui tentent de la neutraliser. Des essais atomiques sur la montagne ont eu pour effet de la faire quitter son repaire après qu'une neige radioactive ait recouvert les sommets de l'Himalaya. Comme quoi, on ne dénoncera jamais assez les dangers de l'Atome !


Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 21/01/2015, 18:26    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Aujourd’hui, je me dois de fournir une petite explication à propos de quelques cases découvertes dans The Topper, un hebdomadaire anglais regroupant diverses bandes dessinées, publiées par D. C. Thomson & Co. Ltd, de 1953 à 1990. Cette publication proposait aux lecteurs de retrouver chaque semaine leurs personnages favoris, à l’instar de Valiant, son concurrent des éditions Fleetway, qui publiait les aventures de Mytek the Mighty et Steel Claw, deux séries écrites par Tom Tully.

Steel Claw, publié en France sous le titre Main d’Acier, dans les mêmes petits formats que Mytek (King Kong chez nous), racontait les aventures de Louis Crandell, aide scientifique qui utilise une prothèse en métal pour substituer sa main droite perdue au cours d’un accident de laboratoire.
En testant un nouveau rayon, un autre accident se produit. Dès lors, toute décharge électrique a la propriété de le rendre invisible pendant une période limitée, à l'exception de sa main artificielle. Crandell commence par utiliser son nouveau don pour voler et devient un criminel, sa personnalité ayant été altérée par l'accident.

Guéri, il rejoint La Brigade de l'Ombre, agence secrète britannique de service et d'espionnage. Sa main d'acier est équipée de nombreuses armes et d'outils dans chaque doigt (Magnum 357, foreuse, disque diamant...). Aidé de son invisibilité, Louis Crandell lutte contre divers génies criminels et l'organisation connue sous le nom de F.E.A.R. (Fédération pour l'Extorsion, l'Assassinat et la Rébellion).







Bien que The Topper fut créé presque dix ans avant le premier numéro de Valiant et perdura bien après, il semble qu’à une époque il s’inspira fortement de ce dernier, qui proposait des histoires de bien meilleures qualités. C’est ainsi que The Topper publia les aventures de Iron Hand, un agent secret britannique doté des mêmes attributs que Main d’Acier, sans posséder toutefois le don d’invisibilité. Dans le numéro 1144 de The Topper (1975), Iron Hand se trouve confronté à Chang, un gorille géant robotisé piloté depuis une cabine logée dans sa tête par un malfrat nommé Karl Kranz. Là non plus, toute similitude avec Mytek n’est bien évidemment pas fortuite.

De là à en déduire que les scénaristes recrutés pour The Topper ne s’embêtaient vraiment pas…






Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 25/01/2015, 12:48    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Puisqu’on évoque les gorilles géants robotisés munis d’une cabine de contrôle, citons le cas de El Piloto Fantasma, un comic mensuel mexicain des éditions La Prensa qui compte 40 numéros publiés de 1964 à 1967.





Dans "El Falso King Kong", publié dansEl Piloto Fantasma # 23 (1966), le commandant Bright et sa femme regardent une diffusion de King Kong à la télévision. Le beau-père de Bright, qui est également présent, leur raconte alors une étrange histoire. Il y a des années, quelque part en Europe, un producteur de cinéma clamait à qui voulait l’entendre que l’idée de King Kong lui avait été dérobée. Il avait entreprit la construction d’un gorille géant qu’il nomma Colosus afin d’en faire la vedette du film le plus terrifiant que l’on ait jamais vu.

Après avoir persuadé quelques investisseurs de financer le métrage, il débuta le tournage par une séquence montrant la découverte de la créature, restée congelée depuis l’Ère Glaciaire. Libéré se sa gangue de glace par un groupe de chercheurs, le primate reprenait vie et, s’échappant, ne tardait pas à gagner la civilisation. Mais la suite du tournage prit une allure beaucoup plus inquiétante. Installé dans une cabine aménagée dans la tête de son robot, le producteur exalté se mit à détruire une ville entière pour donner plus de véracité à son film. Une escadrille fut envoyée pour stopper la folie destructrice du maniaque mais Colosus semblait invulnérable et écrasa les avions comme de vulgaires jouets.

C’est alors qu’apparu le fameux pilote fantôme qui donne son titre à la série, installé à bord d’un vieux coucou de la Première Guerre Mondiale. Ayant remarqué que le talon d’Achille du monstre se situait au niveau des yeux, il n’hésita pas à lancer son appareil droit sur l’une des orbites du singe. L’effet, on s’en doute, fut dévastateur et le robot s’écroula lourdement au sol, au milieu des ruines encore fumantes de la ville dévastée alors que le pilote fantôme reprenait tranquillement son vol.









Devant l’incrédulité de ses interlocuteurs, le narrateur précise alors que les industriels qui finançaient le film décidèrent en secret d’occulter toute cette histoire et le pays tout entier garda le silence pour que le monde entier n’en sache rien. Et le beau-père de ressortir, preuve à l’appui, un dossier sur lequel on peut lire : « L’affaire Colosus » le gorille des neiges (dossier secret) Août 1933.

Si le gorille affiche des oreilles proéminentes calquées sur celles de nombreux monstres dessinés par Jack Kirby, la représentation de King Kong sur la première vignette est elle carrément empruntée à la couverture de Korak, Son of Tarzan # 1, publié par Gold Key (D.C.) en 1964.


Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 15/02/2015, 23:11    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Aujourd’hui vous aurez droit à une histoire complète publiée en 1953 par l’éditeur E.C. Comics dans Weird Science # 17 : "The Island Monster". Mais attention, il s’agit d’une épreuve argentique avant l’impression définitive, ce qui explique les couleurs bizarres et les annotations sur les cases.

Al Williamson, avec l’aide de Larry Woromay pour l’encrage, a illustré cette histoire à la King Kong, légèrement revisitée et agrémentée d’un twist final typique des éditions E.C., un peu comme ceux qu’on trouvait dans les épisodes de la 4e Dimension. Les sept pages qui couvrent cette histoire ont été colorisées à la main par Marie Severin pour servir de guide avant l’impression.































Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 16/02/2015, 10:25    Sujet du message: King Kong dans la BD Répondre en citant

Décidément, ces misérables humains ne sont vraiment bons à rien, même quand ils ont vu le film avant, ils réitèrent encore et toujours les mêmes bêtises.

Merci pour cette nouvelles petite perle Skil !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:48    Sujet du message: King Kong dans la BD

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> King Kong Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 15, 16, 17  >
Page 16 sur 17

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation