top

75 ans et toutes ses dents

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films
Auteur Message
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 25/12/2008, 19:18    Sujet du message: 75 ans et toutes ses dents Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?


Ouf, il ne reste plus que quelques jours avant que l'année 2008 ne se termine et je voudrais profiter de ce jour de Noël pour célébrer le 75ème anniversaire de la sortie de King Kong sur les écrans. C'était au mois de mars 1933, j'ai donc quelques mois de retard c'est vrai mais je ne suis là que depuis le mois d'août et se sera mon cadeau à moi pour les survivants du forum. J'ai choisi de retracer les dates marquantes dans l'épopée du gorille : son arrivé sur les écrans qu'il a marqué d'une empreinte indélébile, son 50ème anniversaire avec son cortège de stars et cette année 2008 qui touche à sa fin et qui n'aura pas été très prolifique en ce qui concerne le King.

LA PREMIERE DE KING KONG



D'un coin oublié du monde, absent des atlas, un monstre survivant à sept millions d'années d'évolution se propulse dans les fondements de la civilisation et sur l'écran parlant pour bouleverser l'imagination humaine. (publicité d'époque)


La première de King Kong eu lieu à New York le 2 mars 1933 au New Roxy et au Radio City Music Hall. C'était la première fois qu'un film était diffusé dans deux cinémas à la fois, et en l'occurrence les plus grands du monde, ce qui représentait une capacité totale de 10 000 sièges. Le film remporta 89 931 $ en quatre jours rien qu'à New York et explosa tous les records d'entrées (il faut se rappeler qu'à l'époque une place de cinéma coûtait environ 15 cents). Il y avait dix séances quotidiennes pour chaque cinéma et celles-ci étaient de véritables spectacles avec orchestre, chanteurs et danseurs constituant une troupe de 500 personnes. Voici ce qu'annonçait la publicité la veille de la première : " LES RYTHMES DE LA JUNGLE... Du chant et de la danse par les troupes du Radio City Music Hall et du New Roxy. Danses spectaculaires par le corps de ballet et les "Roxyettes" – numéros, chœurs, orchestres symphoniques"

2 exemples de la promotion faite autour du film à l'époque : roulotte itinérante et objets en vitrine de magasin



L'acteur Joel McRea (partenaire de Fay Wray dans "Les Chasses du Comte Zaroff") devant une ghichetière et son bien étrange habitacle.



Petit manuel destiné aux gérants de salles expliquant comment présenter leurs affiches.



A Los Angeles, il fallut attendre le 24 mars pour que Sid Grauman diffuse le film dans son célèbre cinéma sur Hollywood Boulevard, le Chinese Theatre. Cette sortie était accompagnée d'une édition "spécial King Kong" du Hollywood Reporter Magazine, qui annonçait en vingt huit pages en couleurs sur un vélin luxueux dont les couvertures étaient deux fines feuilles de cuivre, l'arrivée du seigneur de Skull Island. Le programme était lui aussi éloquent : en ouverture un spectacle intitulé "A Scene in the Jungle" suivi de dix-sept numéros d'extravagance hollywoodienne et en l'occurrence " africaine", une chorale et ballet de noires intitulé " La danse du singe sacré" préparaient les invités à ce qu'ils allaient voir. Mais Sid Grauman ne comptait pas en rester là et se faire voler la vedette par New York. Il s'arrangea pour exposer dans la cour de son cinéma le buste de King Kong qui servit pour les gros plans du film.

Ray Harryhausen avait 13 ans quand il découvrit King Kong au Grauman's Chinese Theatre :

"L'avant cour était garnie d'un décor de jungle avec de vrais flamands rose et le buste grandeur nature animé de Kong lui-même. L'atmosphère était chargée de mystère, de spectacle et d'anticipation. La merveilleuse collection de photos, lobby cards et affiches étalées sur la façade du cinéma ne pouvait toutefois rendre justice à l'incroyable déploiement d'images saisissantes qui s'étalaient devant nos yeux sur l'écran. Le prologue live avec les danseurs indigènes et les acrobates, en ouverture du film, était le triomphe ultime du spectacle forain qui malheureusement n'est guère plus présent dans l'industrie cinématographique aujourd'hui. Et les superlatifs des encarts publicitaires ne mentaient pas quand ils proclamaient King Kong "La Huitième Merveille du Monde".

Cette affiche a été réalisée tout spécialement pour l'avant première au Grauman's Chinese Theatre. Elle est l'oeuvre de George Edward Holl.



L’édition spéciale du Hollywood Reporter datée du 6 mars 1933 consacrée à King Kong avec un encart de 28 pages, unique en son genre, imprimé en quatre couleurs sur papier épais avec des pages de gardes parcheminées et une couverture imprimée à partir de gravures sur cuivre. La maquette est l’œuvre de Keye Luke, dessinateur et acteur chinois (pour ceux qui ont vu la série Kung Fu avec David Carradine, Maitre Po c’est lui ; et le vieil antiquaire qui se débarrasse de Gizmo dans Gremlins, c’est lui aussi).






La sortie nationale eue lieu le 10 avril 1933. La RKO, qui était au bord de la faillite à ce moment là, fut sauvé in-extremis grâce aux recettes générées par le film.

King Kong à eu droit à six ressorties aux Etats Unis : en 1938, 1942, 1946-47, 1952, 1956 et 1971. Toutes étaient accompagnées d'un matériel publicitaire différent ce qui fait de King Kong un extraordinaire vivier d'affiches et lobby cards en tout genre. Pour la première ressortie en 1938, les censeurs exigèrent que sept scènes soient retirées du métrage en raison de leur caractère jugé trop violent ou érotique. Ces scènes furent invisibles pendant plus de trente ans jusqu'à ce qu'un collectionneur les retrouve dans une cave de la RKO (ou un grenier de Philadelphie selon les versions) et les réintègre lors de la ressortie de King Kong par Janus Film en 1971. La plupart des copies actuelles et des éditions vidéo comportent d'ailleurs ces séquences. Le stockage du film, effectué dans de mauvaises conditions, eu pour effet d'altérer et obscurcir la pellicule au point de cacher certains détails, et ce dès les années 40. Ceci ne fut corrigé que lorsque Turner Home Entertainment procéda à une re-masterisation digitale du film en 1989. Une petite quantité de copies fut éditée en 1998 pour une diffusion limitée à l'occasion du soixante-cinquième anniversaire du film.

King Kong a été diffusé pour la première fois à la télévision américaine en mars 1955. Le film fut programmé sept jours de suite : seize projections au total.
La version colorisée du film original est sortie en format vidéo en mars 1989.

En France, la première présentation du film en VF eu lieu à Paris le 16 septembre 1933 au "Marivaux" (sept semaines d'exclusivité).






LE 50ème ANNIVERSAIRE DE KING KONG


Le 26 mai 1983 eu lieu au Grauman's Chinese Theatre d'Hollywood une soirée spéciale pour commémorer le 50e anniversaire de King Kong. Le programme consistait en une projection spéciale du film original suivi d'une réception à l'hôtel Roosevelt de l'autre coté de la rue. L'avant-cour du cinéma abritait une jungle reconstituée (comme lors de la première en 1933) et la pièce de résistance consistait en un buste et une main grandeur nature de Kong recréés à partir de l'original par Jim Danforth et Bob Burns). Les yeux roulaient, les mâchoires s'ouvraient et se refermaient alors qu'il poussait son rugissement et les lèvres se retroussaient pour laisser apparaître une impressionnante dentition. Les gens pouvaient même poser dans la main de King Kong. L'invitée spéciale de la soirée était bien évidemment la toujours radieuse Fay Wray, ravie de pouvoir s'entretenir avec les fans et signer des autographes. Lors de la fête privée réservée aux VIP on pouvait reconnaître Rick Baker, Ray Bradbury, Forest J. Ackerman, Ray Harryhausen, Hugh Hefner, John Landis, Terry Moore, Leonard Nimoy, Darlyn O’Brien ou encore l’artiste William Stout. Les participants pouvaient également admirer une exposition avec divers objets du film : affiches, photos, accessoires, maquettes, le genre de choses qui vous fait sentir comme un enfant dans un magasin de jouets. Ray Harryhausen avait apporté pour l’occasion une sculpture en bronze rendant hommage à la scène ou Kong affronte un tyrannosaure.



Fay Wray dans la main de Kong





Un programme de 8 pages contenant un article de George Turner et des photos rares était offert aux participants.



Du 7 au 15 avril 1983, à l’occasion du 50ème annivesaire de la sortie de King Kong sur les écrans, RCA a installé des écrans vidéos sur la 5ème avenue longeant l’Empire State Building. Les spectateurs pouvaient ainsi voir les scènes mythiques de King Kong escaladant le plus haut gratte ciel du monde. A l’intérieur du building s’est tenue une conférence de presse dès 10 heures le 7 avril pendant qu’on installait à son sommet un King Kong gonflable et qu’on ressortait les biplans. Malheureusement on ne put jamais gonfler la baudruche géante au delà de 85% et ce pour un court moment, la plupart du temps King Kong était à moitié dégonflé.





Nous revoici en 2008 mais malheureusement il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent pour les 75 ans de King Kong, quelques projections spéciales ici et là (presques toutes sur le territoire américain) et la sortie d'un documentaire de 25 minutes seulement :

KING KONG – 75th ANNIVERSARY TRIBUTE
De Anthony Helmer avec des interviews de Ray Harryhausen, Ted Hartley et Bob Burns



Pour fêter le 75ème anniversaire de la sortie de King Kong qui eu lieu le 2 mars 1933, le Film Forum à New York à organisé une projection du film ainsi qu’un concour auquel les participantes étaient conviées à immiter du mieux qu’elles pouvaient le célèbre cri de Fay Wray. Les membres du jury étaient composés de personnalitées du cinéma, de la presse ainsi que de la propre fille de Fay Wray, Susan Riskin.






LE GATEAU KING KONG






Pour fêter dignement un anniversaire quoi de plus normal qu'un gâteau? Pour vous régaler avec King Kong, il suffit de suivre les instructions :

INGREDIENTS

Pâte à cake ou gateau au chocolat ultra-rapide
200 g de pâte d'amandes
100 g de confiture d'abricots
400 g de chocolat de couverture
1 paquet de vermicelles en chocolat (environ 200 g)
2 petites perles jaunes
4 bonbons de réglisse carrés


1. Faites cuire une pâte à cake dans un moule de 28 cm de diamètre. Déposez votre patron de carton sur le gâteau.
2. Suivez les contours à distance.
3. Arrondissez les angles et les bords et enlevez un peu de pâte au niveau du ventre pour faire ressortir le poitrail.
4. Pétrissez avec du sucre glace environ 150 g de pâte d'amandes. Séparez la tête du patron de carton et confectionnez sur ce modèle un ovale de pâte d'amandes de 2 cm d'épaisseur dans lequel vous modèlerez le visage.
5. 2 rouleaux de pâte d'amandes semi-circulaires serviront à former la gueule.
6. Collez au-dessus de la lèvre supérieure un morceau de pâte d'amandes en demi-cercle qui constituera le nez.
7. Creusez les deux narines avec le manche d'un pinceau.
8. Les arcades sourcilières seront formées d'un cordon de pâte d'amandes assez long que vous disposerez au-dessus du nez ; enfoncez du bout des doigts les cavités oculaires.
9. Utilisez de la confiture d'abricots pour coller la face sur le gâteau. Placez les oreilles en pâte d'amandes.
10. Faites fondre le chocolat de couverture et versez-le sur l'animal.
11. Pour figurer la fourrure, recouvrez de vermicelles en chocolat le glaçage encore frais.
12. Pour finir, fixez 2 petites perles jaunes pour les yeux, et 4 bonbons de réglisse coupés en pointe pour les deux dents du haut et les deux dents du bas.
Quant à la blonde victime de King Kong, il vous suffit de laisser parler votre imagination.




PATE A CAKE

200 à 250 g de beurre
250 g de sucre
3 ou 4 œufs
1 zeste de citron
1/8 de l de lait
1 pincée de sel
500 g de farine
1/2 paquet de levure chimique

Malaxez le beurre en pommade, ajoutez progressivement le sucre et les œufs pour former un mélange mousseux et léger ; incorporez à ce mélange le zeste de citron râpé ou du sucre vanillé et 1 pincée de sel. Ajoutez la farine tamisée mêlée à la levure et délayez avec la quantité de lait nécessaire pour obtenir une pâte molle qui retombe de la cuillère en formant un large ruban. Si la pâte a la consistance voulue sans adjonction de lait (surtout si vous avez pris de gros œufs), renoncez au lait. Versez ensuite la pâte dans un moule préalablement beurré et faites cuire au four à 175-200°C pendant 45 à 60 mn.


GATEAU AU CHOCOLAT ULTRA-RAPIDE (CRAZY UP CAKE)

2 tasses de sucre
1 tasse de chocolat en poudre
1 tasse de lait
1 œuf
1 tasse de beurre fondu
1 paquet de sucre vanillé
3 tasses de farine
1 cuillerée à café 1/2 de levure
1 pincée de sel
1 tasse d'eau tiède

Mêlez successivement (dans l'ordre) tous les ingrédients dans un saladier en les mélangeant rapidement et complètement. Placez dans un moule et faites cuire au four à 200-250 °C pendant environ 1 h.


Voilà, bon appétit et profitez bien de vos cadeaux.



Le premier Noël de King Kong



Santakong par William Stout

Revenir en haut
V-rex
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 230
Point(s): 144
Moyenne de points: 0,63

MessagePosté le: 26/12/2008, 13:07    Sujet du message: 75 ans et toutes ses dents Répondre en citant

Joyeux anniversaire King Kong et bon gâteau ! ^^
-----------------
Ping Pong, In Stadiums December 14
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 26/12/2008, 22:58    Sujet du message: Re: 75 ans et toutes ses dents Répondre en citant

Très beau topic, comme d'habitude.



Quelques remarques :


SKULL.ISLAND a écrit:


Quand j'aurai 2 minutes (et que j'aurai terminé les retouches photo de Titou xD ), je te retirerai ces deux EBAY PHOTO disgracieux sur Photoshop !




SKULL.ISLAND a écrit:
Ray Harryhausen avait 13 ans quand il découvrit King Kong au Grauman's Chinese Theatre :



Ce qui est très surprenant à ce sujet, c'est qu'il affirme en outre (dans la même interview ou dans une autre, je ne sais plus) être sûr d'avoir vu la scène avec les araignées à cette occasion, et même qu'elles lui avaient semblé assez craignos. Cette version contredit donc celle qui veut que la scène ait été coupé avant même l'exploitation du film en salles et n'aurait jamais quitté la salle de montage... Qui de Cooper ou de Harryhausen a raison ?

[edit] Oups, je me suis trompé, cette affirmation n'est pas de Ray Harryhausen, mais de son compère de toujours, "l'autre Ray", Ray Bradbury. Il a vu King Kong pour la première fois à l'âge de 13 ans durant l'été 1933, et il garde le souvenir précis d'une ou plusieurs araignées en bas du ravin. Ces propos sont issus de la réédition du livre Spawn of Skull Island de George E Turner, dans l'introduction co-rédigée par Ray Harryhausen et Ray Bradbury (d'où ma confusion) - cf. pages 8-9.



SKULL.ISLAND a écrit:
En France, la première présentation du film en VF eu lieu à Paris le 16 septembre 1933 au "Marivaux" (sept semaines d'exclusivité).


Pour ma part, j'ai eu la chance de voir King Kong sur grand écran une fois, au cinéma l'Arlequin rue de Rennes à Paris lors d'une rétrospective Fantastique qui avait duré un mois durant l'été 1992 ou 1993 (ma mémoire me fait défaut). C'est un luxe que je me réjouis encore d'avoir eu ! (par la même occasion, j'y ai aussi vu, notamment, Nosferatu de Murnau et La Nuit des Morts-Vivants de Romero, deux autres perles qu'on n'a pas tous les jours l'occasion de voir au cinéma !).





SKULL.ISLAND a écrit:


Je me souviens très bien avoir vu cette poupée gonflable aux infos chez mes grands-parents à l'époque !!! Par contre j'ignorais qu'ils avaient galéré à ce point pour la gonfler ! :mdr:




SKULL.ISLAND a écrit:


La vache, il fait peur ton gâteau King Kong ! On dirait Reggie Nalder dans Les Vampires de Salem !!! Shocked







SKULL.ISLAND a écrit:
Pour fêter dignement un anniversaire quoi de plus normal qu'un gâteau? Pour vous régaler avec King Kong, il suffit de suivre les instructions :

INGREDIENTS

Pâte à cake ou gateau au chocolat ultra-rapide
200 g de pâte d'amandes
100 g de confiture d'abricots
...



Je crois que c'est la première fois que je ne lis pas un des tes topics jusqu'au bout ! Laughing
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 10/07/2009, 21:49    Sujet du message: 75 ans et toutes ses dents Répondre en citant

Une publicité pour la sortie de King Kong au Roxy le 2 mars 1933.



Quelques photos des files d'attentes devant le Radio City Hall le jour de la première de King Kong le 2 mars 1933.



La ville de Prestatyn, au Pays de Galles, en 1933.



Publicités pour la première au Grauman's Chinese Theatre à Hollywood le 24 mars 1933 :







Le Grauman's Chinese Theatre de nos jours



Deux étapes de la construction du buste grandeur nature recréé par David Allen et Bob Burns pour le 50ème anniversaire de King Kong au Grauman's Chinese Theatre en 1983.



Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 12/07/2009, 11:51    Sujet du message: 75 ans et toutes ses dents Répondre en citant

Whaou, la liste des célébrités Shocked !

Charly Chaplin, Robert Montgomery, Marlene Dietrich, Jean Harlow, Spencer Tracy… C'est ôt'chose que la starlette de l'été de la Star'Ac Exclamation
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:27    Sujet du message: 75 ans et toutes ses dents

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation