top

GODZILLA
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les autres Monstres
Auteur Message
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 15/05/2009, 17:28    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Enfin un petit topic sur notre cher Godzilla

Comme la très bien expliqué notre cher SUPERMEGALOSAURUS, King Kong connaît une re-sortie mondiale sur grand écran en 1952. En 1953 Eugène Lourié réalise Le Monstre des Temps Perdus.
Le producteur Tomoyuki Tanaka qui venait de voir un gros projet abandonné, pense à faire un film de monstre. Plusieurs types de monstres sont alors proposés, mais celui qui est retenu par la Toho est un dinosaure atomique dont le nom est Gojira. Mélange de Gorira (gorille) et Kujira (baleine) ».
Le premier Godzilla fut tourné sous la direction de Inoshiro (ou Ishiro) Honda en 1954. Ce film est un très gros succès au Japon avec plus de 9 millions de spectateurs.

Le film fut remonté par les américains sous la direction de Terry Morse en incluant des séquences avec l'acteur Raymond Burr, minimisant ainsi l'implication américaine sur les méfaits du nucléaire.

Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 15/05/2009, 19:25    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Magnifique introduction mon cher Titou, je sens qu'on va s'amuser ici aussi !
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 15/05/2009, 22:47    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Est-ce-que vous aviez déjà entendu parler de la toute première mouture de Godzilla : The Gorilla Whale version (1953) ?

Tomoyuki Tanaka, créateur de Godzilla et producteur de la série jusqu’en 1997, avait à l’origine imaginé un tout autre monstre que le dinosaure cracheur de flammes que nous connaissons aujourd’hui. Sous la plume du romancier de science-fiction Shigeru Kayana – engagé pour écrire le script -, ce que Tanaka avait en tête tenait plus du gorille géant et l’histoire prenait une tournure plus « gothique » à la Frankenstein, un thiller matiné de maison hantée et de kaiju eiga, directement inspiré de King Kong et du Monstre des Temps Perdus.
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 16/05/2009, 17:23    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Non je ne connais pas l’histoire The Gorilla Whale. Si tu peu nous éclairé ?
En fait sa conception d'origine est celle d’un poulpe géant puis petit à petit celui d'un monstre gorille-baleine voulu par Tanaka. Ce n’est qu’après avoir vue The Beast from 20,000 Fathoms (1953), qu’il a eu l'idée de le transformer en un dinosaure, mais le nom Gojira fut conservé.
Un des noms potentiels pour Godzilla a été Anguirus, le nom a été écarté, mais utilisée dans le deuxième film pour un autre monstre.
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 16/05/2009, 22:43    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

En fait je n'en sais malheureusement pas plus. J'ai trouvé cette information sur un forum en anglais consacré aux kaiju eiga en faisant des recherches sur les projets avortés concernant les films de gorilles géants (bientôt dans Metaluna et sur ce forum).
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 17/05/2009, 13:00    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

De mon côté, je connaissais plutôt cette version : Eiji Tsuburaya rêvait depuis longtemps de faire un film de pieuvre géante (il sera d'ailleurs fort impressionné, dit-on, par celle de Walt Disney dans 20 000 Lieues sous les Mers). Quand Tomoyuki Tanaka a du trouver un projet à la va-vite suite à l'annulation d'un film, il a pensé à reprendre la trame du Monstre des Temps Perdus et à l'adapter à la sauce nippone. Tsuburaya voit là l'occasion de concrétiser son rêve, même si la pieuvre devient entretemps un dinosaure ; Ishiro Honda hérite de la réalisation, Akira Ifukube de la musique... La suite appartient à l'Histoire !
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 17/05/2009, 19:46    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Le titre de base était Katei niman mairu karakita no dai-kaiju, c'est-à-dire « le grand monstre venu de 20 000 lieu sous les mers ».Mais ce titre trop opportuniste et faisant ainsi très série Z, fut vite abandonné. Le script fut alors tout simplement désigné par « G » signifiant « Giant ».

Pour incarner le monstre, on utilise une technique qui sera propre au genre : un cascadeur costumé. Le sculpteur Sadami Toshimitsu a construit trois prototypes en argile du monstre.
Le premier modèle réduit s’approchait de très prés du tyrannosaure mais avec une tête plus grande et, de plus, le corps était couvert d’écailles puisque Gojira est une créature amphibie.
Le second modèle, surnommé « Gojira bosselé », s’éloignait du tyrannosaure. Plus massif, ses écailles on été supprimées, remplacées par une peau plein de protubérances.
Finalement, le troisième prototype, le « Gojira alligator » fut choisi : Il présentait les caractéristiques et les proportions du « Gojira bosselé » mais le grain de la peau consistait en de nombreuses protubérances épidermiques disposées de façon linéaire et plus composée.

D’après le prototype, Sadami Toshimitsu et Kanzi Yagi construisirent le « costume » de GOJIRA, sous la supervision de Tsuburaya. Mais Gojira n’est pas seulement joué par Haruo Nakajima dans un costume. On a aussi utilisé une petite marionnette animée par les doigts de la main d’un technicien, ainsi qu’une petite figurine mécanique radiocommandée.
Vu la complexité du scénario c’est la toute première fois qu’un film japonais fut storyboardé. Le tournage a duré cent vingt deux jours, a partir du 5 juillet 1954. Le film fut retitré par la Toho Godzilla, king of the monsters ! , pour la vente a l’étranger.

C'est donc cette derniere version qu'on a connu au cinéma en france en février 1957 par « les films du verseau ».




Dernière édition par Titou.65 le 18/05/2009, 21:42; édité 1 fois
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 17/05/2009, 20:34    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Deux petite précisions néanmoins :

1 - le premier costume ne fut en fait jamais utilisé, car beaucoup trop lourd. Le malheureux Nakajima arrivait à peine à faire quelques pas avant de s'effondrer ! C'est donc une seconde version que l'on voit dans le film, plus légère (les costumes de Godzilla ne cesseront de s'alléger au fil des années, le record étant détenus par celui de Final Wars qui, je crois, pesait moins de 30 kilos).

2 - sauf erreur de ma part, le titre Godzilla King of the Monsters fut en fait trouvé par la société américaine qui acheta le film (et le réédita lourdement avec Raymond Burr en figurant/narrateur) avant de se charger de l'exploitation internationale. La version sortie en France fut donc en fait la version américaine doublée, et je crois bien qu'il fallu attendre 1998 et la soirée spéciale Godzilla sur FR3 (la veille de la sortie de la version Emmerich) pour que le public puisse enfin découvrir la version japonaise originale, non-censurée, non-remontée et sous-titrée en français ! (je l'avais enregistrée sur le caméscope de mes parents à l'époque !). Souvenez-vous, le second film de la soirée était Mosura tai Gojira (que j'avais trouvé complètement débile à l'époque alors qu'aujourd'hui, c'est un de mes préférés ! xD )
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 17/05/2009, 23:27    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

En fait non, c’est bien les dirigeants de la Tôhô qui on eu l'idée de le rebaptisé Godzilla pour le marché international. La Tôhô est le seul propriétaire du nom de Godzilla.


Voila la petite histoire de l’achat de Gojira par les américains :

Un an avant de trouver un distributeur américain, ils avaient initialement commercialisé une version originale sous-titrée en anglais en 1955, intitulé "Godzilla, King of the Monsters!" au cinéma Tôhô Labrea de Los Angeles, à l’occasion d’une séance privée réservée aux distributeurs américains. Parmi les acheteurs intéressés figuraient Samuel Z.Arkoff et Alex Gordon. Ces derniers ont tout de suite été persuadés que Godzilla serait le film idéal pour lancer leur toute nouvelle compagnie « American Releasing Corporation » qui deviendra la célèbre « American International Pictures » dirigée par Arkoff et James H.Nichlson, Gordon poursuivant de son coté sa carrière de producteur-distributeur.
Arkoff fit deux offres successives au représentant de la Tôhô. Mais ce fut déjà trop tard.
Pour le compte d’Edmund Goldman, directeur d’une firme cinématographique américaine d’import-export, un homme d’affaires s’était rendu à Tokyo ou il avait aussitôt acheté les droits américains de Godzilla à la Tôhô. Gordon et Arkoff regretteront toujours d'être passés a coté d'une affaire en or...
De son coté, Goldman a revendu le film a Joseph E.Levine de la Transworld Pictures. Commerçant avisé, Levine va miser sur une promotion publicitaire extrêmement importante dont les frais vont dépasser de très loin la somme payée à la Tôhô. Aux USA, Gojira est le premier film japonais à être distribué en version doublée. Mais n’ayant guère de respect pour l’œuvre originale, Levine a décidé d’américaniser le film. ; C'est-à-dire de le remonter, de supprimer de nombreuses scènes maisss aussi d’en ajouter d’autres réalisées par Terry O.Morse et interprétes par Raymond Burr dans le rôle de Steve Martin et par franck Iwanaga (non crédité au générique) dans celui de l’officier de sécurité Tomo Iwanaga.
Avec les scènes additionnelles, Godzilla, King of the Monsters ! dure seulement 81 mn contre 98 mn pour la version originale japonaise…
Pour la petite histoire, il paraitrait que Raymond Burr aurait seulement tourné pendant une seule journée…


Joseph E.Levine


Raymond Burr

Pour notre plus grand malheur, nous n’avons pu voir en France que la version américanisée doublée en français. La soit-disante V.O présentée au cinéma « Napoléon » étant naturellement la version américanisée doublée en anglais .Une véritable aberration pour une version originale !!!!
La version américanisée a quand même du plaire aux dirigeants de la Tôhô puisqu’ils ont décidé de le présenter au Japon, a partir de 1956, tout en continuant d’exploiter la version originale.
En France, il a fallu attendre 1997 pour que les éditions HK nous sorte une VHS avec le montage original en Vo sous-titrée en français dans un superbe scope.
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 18/05/2009, 12:30    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Ha ben voilà, tout est dit !

(oui, je crois que Raymond Burr avait tout tourné en une seule journée, et encore moins dit-on pour ses apparitions "Dr Pepper" dans la version de 1984 !)

(exact pour les K7 HK Video, je les avais oubliées celles-là) (j'en avais plusieurs en plus !) (Merci Christophe Gans !)
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 18/05/2009, 13:43    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Bravo les gars, j'ai appris plein de choses. Mr. Green

Et mention spéciale à Titou qui non content de nous sortir un super post gagne en même temps ses galons d'Empire State Building ! *cool*

Nous sommes 3 désormais.

Et respect pour SUP qui vient de poster son 500ème message il y a peu. :singe2:
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 18/05/2009, 22:03    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

La légende est enfin en route, voila l’histoire du second épisode :

La mort de Godzilla à la fin du premier épisode était inacceptable et un an plus tard un autre spécimen de l'espèce fait son apparition dans « Gojira no Gyakushū » aka Godzilla raids again ou le retour de Godzilla chez nous.
Il faut préciser que le monstre toujours nommé Godzilla n’est pas le même que celui qui fut détruit pat l’invention diabolique du Dr Serizawa. C’est maintenant le monstre que nous connaitrons sur le reste de la série.
Assez curieusement, la Tôhô a confié la mise en scène de ce second Godzilla non pas a Honda mais a Motoyoshi Oda. Le film sort à Tokyo le 24 avril 1955, soit cinq mois seulement âpres Gojira. Par conséquent, le film ne pouvait pas bénéficier du soin accordé à Gojira.
Ce film est également l'occasion d'introduire le premier combat de kaijus qui est relativement dynamique. Eiji Tsuburaya voulait que les scènes de combats soient filmées au ralenti comme pour le premier Godzilla, mais un technicien commit une erreur et les scènes furent filmées en léger accéléré. L'effet plut à Tsuburaya qui décida de garder les scènes ainsi (il en découle une sorte de mouvement accéléré très inhabituel pour des monstres de cette envergure).



Très satisfaits du succès de Godzilla, le distributeur français « les films du verseau » n’ont pas attendu la sortie américaine du film d’Oda pour le distribuer en France. Le retour de Godzilla est sorti à Paris le 17 octobre 1957, soit huit mois seulement après Godzilla, toujours au célébrissime « midi minuit », au Ritz, le « radio ciné opéra » remplaçant le napoléon.



Cette fois, nous n’aurons droit qu’à une version doublée en français. Nous avons donc affaire a une version enfin fidèle a l’originale.



Mais malheureusement cette version française ne sortie pas du circuit des cinémas et a complètement disparue de nos jour. Ce film est ressorti en vhs par HK en 1997 mais a perdu son doublage français au passage.


Aux Etats-Unis, l’œuvre d’Oda sortira plutôt tardivement, très exactement le 21 mai 1959, dans une version quelque peu trafiquée. Et encore, cela aurait pu être bien pire ! (signalons toutefois que le film est sorti tout d’abord discrètement dans le circuit des salles spécialisées dans les films japonais en V.O. sous le titre Godzilla raids again, titre qui sera repris pour la diffusion de la version américanisée a la télévision).
Joseph E.Levine n’a pas acheté les droits de ce second Godzilla comme on aurait pu s’y attendre. C’est la firme AB.PT Pictures Corp. Qui acheta les droits américains de « Gojira no Gyakushū » pour les revendre a la Republic Pictures. Mais en raison de la faillite de cette dernière, les droits, appartenant de nouveau à la Tôhô, sont rachetés par la Warner Bros.
Une fois de plus, le producteur Edward L.Schreibman et son associé Edmund Goldman ont tout de suite songé a américaniser le film. Et cette fois, on décide de conserver seulement les scènes spectaculaires ou interviennent les deux monstres. Toutes les autres scènes devront être réalisées à San Francisco par une équipe américaine. Harry Rybnick et Edouard Barison sont donc chargés d’écrire un nouveau script sous la direction d’Ib Melchior (réalisateur de the angry red planet)

Ce sera THE VOLCANO MONSTERS

Le Film est prévu pour 1957 par un communiqué de presse.



Cette fois, les deux monstres sont anonymes. Il s’agit seulement d’un tyrannosaure géant et d’un anguilosaure géant découverts en état d’hibernation dans un volcan éteint au Japon. Ils sont ensuite expédiés à San Francisco pour y être étudiés. Bien sur les deux bêtes préhistoriques sortent de leur sommeil millénaire et vont s’affronter à San Francisco (et tout particulièrement dans le quartier… chinois afin d’exploiter sans problème les scènes d’Osaka…Le public, incapable de faire la différence entre le Japonais et le Chinois, n’y verra que du feu… !) .On devait aussi tourner de nouvelles scènes avec les monstres. Pour celle-ci la Tôhô a donc envoyé à San Francisco les costumes de Godzilla et Anzilla (malheureusement pour la petite histoire, les costumes ont été perdus).

Mais la production prend du retard et en 1959 la vague des films de monstres en noir et blanc s’est tarie. Pour avoir du succès, les grands monstres devront avoir droits a la couleur. L'idée de ce film fut donc abandonnée et THE VOLCANO MONSTERS restera le titre d’un des nombreux projets avortés.
La Warner sort donc le film dans une version quand même remaniée, surtout au niveau de la musique. Il restera quand même par moments quelques rares passages musicaux dus à Masaru Sato. Le reste étant remplacé par les thèmes des films Kronos (1957) et The Deerslayer (1957). On a ajouté aussi de rares stock-shots, provenant surtout du navet, l’ile inconnue (1948).

La Warner a aussi supprimé toute allusion à Godzilla et a rebaptisé le film Gigantis the fire monster.




On affirme que la Warner a agi ainsi afin de ne pas payer à Levine les droits américains liés au nom de « Godzilla ». Théorie totalement absurde, seule la Tôhô a les droits exclusifs dans le monde entier du nom de Godzilla, Levine n’ayant nullement le copyright pour les USA.
Cependant, Edward L. Schreibman, le producteur de la version américaine, a dit qu'il avait changé le nom de Godzilla en "Gigantis" afin de donner au public l'impression qu'ils allaient voir un nouveau monstre.

Au début des années 1990 le titre « Gigantis the fire monster » fut changé par « Godzilla Raids Again » a la demande de la Tôhô.

Voila, la légende continue …..

SKULL je te laisse le soin de nous parlé du prochain film ??? Je pense que tu dois avoir une mine d’infos à faire retourner Honda dans sa tombe….
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 19/05/2009, 11:10    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Merci d'avoir la delicatesse de me passer les commandes pour le troisième volet mais ceci dit, je suis persuadé que Sup et toi même vous êtes capables d'assurer le boulot tout aussi bien. Par contre il va peut être me falloir quelques jours pour vous présenter le dossier, je n'ai encore rien préparé et il me reste des millions de choses à faire sur ce forum.
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 19/05/2009, 18:54    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Ça, c'est un boulot pour Supermegalosaurus ! xD

Laissez-moi quelques jours les gars, et j'en fais mon affaire de celui-là ! :singe1:
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 478
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 477
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 19/05/2009, 19:04    Sujet du message: GODZILLA Répondre en citant

Merci Supermegalosaurus



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:53    Sujet du message: GODZILLA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les autres Monstres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation