top

KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse)
Aller à la page: <  1, 2, 314, 15, 16, 17, 18, 19  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 02/03/2017, 09:18    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Une avant-première du film a eu lieu hier à Los Angeles, et les premiers retours sont très encourageants.

- L'histoire n'a rien de spéciale, mais j'ai trouvé qu'elle était assez bonne pour se démarquer des autres films. Le rythme est fantastique, il n'y a jamais un moment où le spectateur s'ennuie. Les deux heures passent vite.

- J'y suis allé avec de faibles attentes, et elles ont été surpassées. Je voulais juste un amusant petit film de monstres géants, et au lieu de ça j'ai eu une production incroyablement bien planifiée.

- Les scènes d'action sont vraiment bonnes. Mieux rythmées que celles de Godzilla, et pourtant tournées de la même façon en jouant avec l'échelle des plans. Là, c'est encore plus impressionnant car il n'y a pas de buildings, ils ont du utiliser la topographie de l'île. Et ça marche.

- Le film fait penser aux deux premiers actes d'un King Kong classique. Sam Jackson et John C. Reilly sont les vedettes. L'action dans ce film est phénoménale et abondante. Si vous avez été déçu par Godzilla 2014 et son manque de rythme, ne vous inquiétez pas, ici c'est tout l'inverse. Il y a des séquences vraiment inventives et impressionnantes. Vous ne vous ennuierez pas. Je le reverrai une deuxième fois.

- Le thème de l'Homme contre la Nature est beaucoup mieux exploité que dans Godzilla 2014. Le casting permet d'en illustrer les points de vue divergents car les personnages réagissent différemment à leur situation périlleuse, bien qu'en termes de développement , ils auraient pu être un peu plus étoffés...
Kong est comme un parent frustré de voir sa maison mise en désordre, et s'emploie à détruire tout ce qui ne lui plaît pas avec une grande fureur.
Pour faire la comparaison avec le King Kong de Peter Jackson, je dirais évidemment qu'il est beaucoup moins long; mais que Kong est moins sympathique et que ça manque de scènes vraiment effrayantes comme celle de la fosse aux insectes.
Le personnage de John C. Reilly est moins pire que ce à quoi je m'attendais, son humour fait mouche. Il n'y a pas de scènes romantiques, même si l'expérience éprouvante rapproche certains personnages. PS : il y a une scène post-générique.



Visuels de l'Artbook





Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 03/03/2017, 09:02    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Critiques diverses des médias US :

- Réussi dans son approche joyeuse et irrévérencieuse, adorablement kitsch et glorieusement exagéré, avec un engagement inébranlable au divertissement. – HeyUGuys

- King Kong est vivant ! Mais c'est tout. Une aventure à peine sauvée par le spectacle de son gigantesque personnage éponyme et les différentes bêtes qui partagent son île. - Empire

- Si l'esthétique de cette nouvelle aventure peut être très différente, elle finit par évoquer le même sentiment qui a fait de King Kong une telle icône...Même si cette fois, l'Empire State Building et les demoiselles en détresse sont remplacés par les rugissement des guitares électriques et le napalm. - IGN 

- Dans ce film où un Tom Hiddelston se bat avec une épée de samouraï au ralenti, et où Brie Larson se retrouve dans l’œsophage d'une espèce de dragon, la critique sur les atrocités de la guerre semble à côté de la plaque. - Uproxx

- Tous les éléments nécessaires sont ici servis dans des proportion idéales, et le temps s'écoule de façon juste, ce qui peut rarement être dit pour des films de cette nature qui, à l'instar des films de Peter Jackson, ont depuis des années tendance à être trop lourds et trop longs. Une scène post-générique suggère que Warner Bros a déjà quelques adversaires de côté pour Kong (...) Quiconque entreprendra une suite aura du mal à faire plus fort. - The Hollywood Reporter

- L'accent est tellement mis sur les CGI que les personnages sont poussés dans les recoins de l'histoire. Et Kong n'est pratiquement là que pour se castagner avec les autres monstres, peu de temps lui est finalement accordé pour lui tout seul. Même si Skull Island présente des moments à couper le souffle qui intègrent les éléments que tout le monde a aimé dans Godzilla; les secondes figées, tendues, brumeuses, où un monstre se dissimule (le directeur de la photographie Larry Fong mérite un hourra); c'est un film qui semble avoir été fait par un groupe de chimistes en laboratoire. - Collider


Dernière édition par Admin le 03/03/2017, 13:22; édité 2 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 03/03/2017, 20:22    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

IGN France : (...) Cette nouvelle adaptation du mythe de King Kong s'inscrit parfaitement avec ce que l'on attend d'un monster movie. En l'occurrence, il est ici question de faire passer un moment de divertissement intense aux spectateurs. De ce côté, le pari est pleinement rempli. L'action ne s'arrête jamais, la tension est à son maximum, et elle ne redescend que d'un petit cran lorsque le scénario choisit de nous faire souffler un peu avec des dialogues à l'humour caricatural, fait justement pour être tourné en ridicule (...) Kong Skull Island est un vrai film de monstres, enrobé dans un univers visuel à tomber par terre. Divertissante jusqu'au bout des griffes, cette adaptation du mythe du singe géant est un pur régal.
http://fr.ign.com/kong-skull-island/23397/feature/kong-skull-island-le-roi-des-films-de-monstres-critique-ign

CloneWeb : Vogt-Roberts n’est ni Peter Jackson ni le duo Schoedsack/Cooper (...) le réalisateur [s’est] manifestement retrouvé devant un bac à sable géant, tentant tout et n’importe quoi et son contraire. Certaines séquences sont particulièrement réussies, d’autres beaucoup moins (...) Pourtant, malgré ses défauts évidents, Kong Skull Island se regarde avec plaisir (...) Il pioche des idées dans les romans pulp du début du vingtième siècle, insufflant une légèreté surprenante, et fait d’avantage penser au Monde Perdu d’Arthur Conan Doyle qu’aux précédents cinématographiques.
http://www.cloneweb.net/critiques/critique-kong-skull-island/

EcranLarge : Le gouffre entre l’œuvre qu’on nous a vendu et le produit projeté en salles est abyssale (...) À peu près tout ce qui peut tourner au vinaigre vire à la piquette cramoisie (...) Kong a beau apparaître régulièrement, il est renvoyé au rang de figurant de luxe et de deus ex machina grossier (...) Sorte de toucher rectal effectué avec un indéniable doigté, le film est aussi détestable pour le cinéphile averti et le fan des précédentes versions, que doucement supportable pour qui cherche à se rayer la rétine en se limant l’œsophage au pop-corn. 2/5
http://www.ecranlarge.com/films/945867-skull-island/critiques

Critique d'un fan du King Kong de 1976 : Kong: Skull Island est un éprouvant grand huit nous invitant à un voyage à la Jurassic Park en plein Skull Island avec le meilleur guide du monde : King Kong (mon préféré, toutes versions confondues). Le tout enrobé d’une atmosphère old school très sympa (rappelant pas mal Aliens, le retour) avec des personnages certes caricaturés mais tellement cools, des créatures monstrueuses (y en a une que je suis bien content de ne pas avoir connu petit, sinon j’en aurais fait des cauchemars), des scènes d’action qui envoient du lourd, des money shots à gogo, des morts violentes, beaucoup d’humour et de l’émotion. 9/10
http://marvelll.fr/critique-kong-skull-island/


Dernière édition par Admin le 05/03/2017, 16:24; édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 05/03/2017, 16:23    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Comme Au Cinéma : (...) Les effets spéciaux servent l’oeuvre et permettent de construire un Kong très travaillé, d’une hauteur jusque là non-atteinte. On s’intéresse ici moins à la psychologie du colosse qu’à son rapport aux autres créatures de l’île, l’opposant dans des scènes de combat magistrales à ses différents ennemis.
http://www.commeaucinema.com/a-lire/kong-skull-island-on-a-aime-et-on-vous-dit-pourquoi,356495

Avoir-Alire : (...) Un film d’action belliqueux, qui jette des bombes sur un éden nouvellement découvert, pour se parer d’une parabole écologique sur les espèces en voie d’extinction, qui donne du cachet à l’intrigue simpliste, mais qui au moins brûle des flammes antimilitaristes qu’on a envie de lancer au derrière de son bad-ass de vilain, joué par Samuel L. Jackson, homme de guerre jusqu’au bout, qui prend pour cible le grand singe, pas si méchant que cela.
http://www.avoir-alire.com/kong-skull-island-la-critique-du-film

Kong : Skull Island à l'honneur dans Cinema Teaser N°62.
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 07/03/2017, 10:23    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Francetv info : (...) John Goodman, Samuel Lee Jackson ou Brie Larson, déroulent efficacement une partition écrite depuis 80 ans, depuis le premier King Kong : tuer ou comprendre la bête (...) Pas vraiment nouveau, vraiment pas révolutionnaire mais oui, ce Kong-là respecte bien toutes ses promesses d'action.
http://www.francetvinfo.fr/

Paris Match : Le titre n'est pas mensonger. Le héros, ce n'est pas le géant irascible mais l'île la plus hostile vue au cinéma depuis longtemps, qui, en comparaison, transforme celle de « Jurassic Park » en parc d'attraction pour enfants.
http://www.parismatch.com/Culture/Cinema/Kong-Skull-Island-la-critique-1204610

SallesObscures : Vrai film d’aventure et d’exploration (...) Si on ne s’attache pas forcément plus que ça aux personnages, un peu dommage, on se laisse porter par le déluge d’action, le dépaysement.
http://www.sallesobscures.com/news-20766--critique-kong-skull-island-kong-n-a-jamais-ete-aussi-imposant-et-massif.-un-film-porte-sur-l-aventure-et-l-action..html

PopCornGame : (...) Voilà un film qui est parfois naïf et souvent inégal dans son propos et ses inspirations cinématographiques des années 70, laissant un arrière goût d’inachevé, mais qui somme toute n’est pas désagréable.
http://popcorngame.fr/critiques/critique-kong-skull-island-impressionnant-superficiel/2624/

Rolling Stone : Dés les premières minutes, Kong désarçonne. Gigantesque. Pensé en 3D, il est d’une surprenante fluidité dans ses moments de bravoure comme dans ses ralentis aux relents vidéoludiques. Avec des jump scares de professionnel et des tons oranges sanguin (qu’un certain film aux sérieux penchants pour le napalm n’aurait pas renié), ce n’est pas un film, c’est un divertissement. Un divertissement modèle géant !
http://www.rollingstone.fr/kong-skull-island-divertissement-modele-geant/

Télé-Loisirs : (...) Comparé au film de Peter Jackson, le plus récent dans les mémoires, ce nouveau King Kong manque de profondeur et de poésie. Mais il remplit parfaitement sa mission de divertissement tendance foire aux monstres.
http://www.programme-tv.net/news/cinema/110240-faut-il-aller-voir-kong-skull-island-le-nouveau-king-kong-notre-avis-video/

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 08/03/2017, 18:43    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Interview Allociné de Jordan Vogt-Roberts (réalisateur)
"Nous avons perdu la notion de mythe et de magie, ce genre de film permet de les retrouver"


Quel souvenir gardez-vous du King Kong original ? C’est un film marquant pour vous ?
Bien sûr ! Le King Kong de 1933 fait partie de l’Histoire du cinéma. Il est à l’origine de genres et à l’origine des effets spéciaux. Il a amené à Ray Harryhausen, qui a amené à Star Wars… Encore aujourd’hui, c’est un chef d’œuvre. Mais je ne suis pas seulement fan de King Kong et de sa place majeure au sein de la pop-culture : je suis fan des films de monstres en générak, des films comme Jason et les Argonautes, ces films qui reposent avant tout sur les effets spéciaux et qui m’ont amené à voir ensuite Star Wars et à tomber amoureux du cinéma.

Que pensez-vous des versions suivantes, en 1976 et en 2005 ?
La version de 1976 est amusante, surtout par rapport à ce qu’elle dit de cette époque. Il y a des choses sympa dedans… et aussi des choses bizarres, comme cette scène où il la baigne. Ils ont poussé la thématique de la Belle et la Bête à l’extrême dans ce film ! Mais il reste de superbes effets, notamment les séquences sur le bateau avec la brume. Et Jeff Bridges est parfait, dedans. Quant à la version de 2005, c’est un remake parfait du film de 1933. Tous ces films racontent finalement la même histoire, en revisitant à chaque fois le mythe de La Belle et la Bête. Notre film cherche à s’en éloigner en élargissant cet univers et cette mythologie et en optant pour une nouvelle approche différente. Nous ne revenons pas à New York, la Belle n’est pas responsable de la mort de la Bête… C’était important de montrer quelque chose de nouveau, et de proposer un nouveau voyage.

Que représente Kong pour vous ?
Kong parle de plusieurs choses. De l’acceptation du fait qu’il y a des forces qui nous dépassent. Et de l’acceptation du mystère et de l’inconnu, à l’heure où les technologies nous permettent de répondre à tout ou presque. Nous avons perdu la notion de mythe et de magie, et ce genre de film permet de les retrouver et de nous confronter à des choses qui ne devraient pas exister, qui sont plus grandes et puissantes que nous, et d’en voir la beauté.

Votre film est sensé introduire un "Monsterverse", univers étendu dédié aux monstres géants où se croiseront notamment Kong et Godzilla. Quel a été l’impact sur le scénario ?
Nous avons disséminé quelques éléments pour l’univers étendu qui se profile, certains de manière très subtile et d’autres de manière évidente. Mais je pense aussi que le public commence à se lasser des franchises. C’était donc important pour moi, et le studio m’a suivi, de raconter avant tout cette histoire. Une histoire qui existe pour elle-même, dans laquelle vous plongez, et qui vous fera dire si ces deux monstres viennent à se rencontrer un jour : « J’ai adoré Skull Island, j’ai hâte de le voir affronter Godzilla ». Mais mon travail a consisté avant tout à raconter l’histoire de CE film. J’ai approché notre Kong en le considérant comme un mélange de bête sauvage, d’homme et de Dieu. On le voit penser, on devine sa logique, on le voit utiliser des outils… C’était essentiel de rester concentrés sur notre film, tout en glissant quelques éléments sur le futur univers étendu.

Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 09/03/2017, 00:08    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Merci Admin d'abreuver ce topic en news toutes fraiches, il n'y a guère qu'ici que je viens glaner des infos sur le film. Jusque là je n'étais pas vraiment enthousiaste à propos de cette nouvelle mouture mais là ça-y-est : je ne tiens plus ! Ça n'a pas l'air si mal après tout.


L'artiste Karl Fitzgerald a réalisé trois posters qui sont pour l'instant en précommande, série limitée à 200 exemplaires chaque :





Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 09/03/2017, 21:35    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Votre Admin préféré a vu Kong: Skull Island.

Et c'est clairement la douche froide.

Je m'attendais certes à un film de guerre, mais un peu plus développé que la moyenne...Or c'est bourrin, pop-corn, et fourre-tout au possible. Zéro magie, zéro poésie, zéro subtilité. On met son cerveau en veille et on regarde ce survival nanardesque, dont on devine les enjeux et le dénouement bien à l'avance.

Kong apparaît dès les premières minutes, superbe, colossal, et fait davantage penser à un titan antédiluvien que le gorille de Peter Jackson...Mais il donne l'impression d'errer comme un âme en peine dans des décors bien trop petits pour sa taille; et son statut de déité supra naturel le prive de véritables interactions avec les personnages humains (au passage beaucoup plus sympathiques que ceux du Godzilla de Gareth Edwards)...

Le discours mytho-écologique, anti-militariste, est bien présent, mais très maladroit; noyé sous un déluge de scènes d'action purement gratuites, pour le simple plaisir d'en mettre plein la vue (on frôle le jeu vidéo par moment). Les apparitions des monstres se résument à des scènes d'affrontements pleines de fureur et de rugissements, sans véritable fond, qui finissent par lasser.

On est loin de la catastrophe, c'est une série-B divertissante et bourrée de références à la culture Pop...mais malheureusement très vite oubliable.

Revenir en haut
Pijalk
Tyrannosaure

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 961
Localisation: Allier
Point(s): 961
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 09/03/2017, 22:11    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Je suis parfaitement d'accord avec ce que tu dis. Ca se laisse bien regarder, mais c'est tout. Ce qui est très loin d'être l'ambition d'un film King Kong à la base. Pour ma part j'ai eu l'impression de regarder le pilote d'une série maladroitement écrit où il faut caser tous les futurs personnages et établir plein d'intrigues en un minimum de temps... sauf que là, pas de suite évidemment. J'ai eu la sensation que tout était survolé, l'histoire ne s'attarde jamais vraiment sur un élément à développer. Même Kong est ramené au second plan de l'histoire, même si son temps de présence à l'écran est honorable. D'ailleurs le scénario est assez basique sans vraiment d'inventivité, et les bonnes idées qui sont apportées par le film ne sont pas exploitées en profondeur.
Mention spéciale à la scène post générique qui m'a plus fait frissonner en 30 secondes que Godzilla 2014 et Kong: Skull Island réunis
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mat1764
New-Yorkais

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2017
Messages: 14
Point(s): 14
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/03/2017, 07:27    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Il fallait s'attendre à un King Kong type Toho plutôt qu'à un King Kong type RKO.
Les personnages sont peu développés, à l'exception de l'aviateur (interprété par l'excellent John C. Reilly), et ce sans doute dans le cadre du futur univers à venir qui (en tout cas on l'espère) en dira plus...
Le personnage féminin l'est tout aussi peu et j'avais malgré tout l'espoir d'un petit moment poétique (vaguement frôlé quand elle arrive à le toucher) mais non...
Après, pour ma part, j'y suis allé pour voir le Roi se frapper la poitrine en rugissant de victoire après avoir massacré ses ennemis de monstres, du coup, je ne suis pas trop déçu.... Même s'il est evident qu'on est à des années lumières de Merian C. Cooper ou Péter Jackson. J'ai retrouvé mes 8 ans, quoi....
Le style visuel est assez intéressant aussi... Même si c'est purement fait pour en coller plein les mirettes, j'ai bien aimé l'ambiance et la couleur de ce film...
Et bien sur, la scène post générique reste plus que prometteuse....
En fait il ne faut pas le comparer à ceux d'avant, ou alors seulement aux 2 épisodes de la Toho... Car le fond de l'histoire est là... Amener le Roi Kong à combattre le Roi des Monstres!... Et là, je sens mes 8 ans qui remontent le bout de leur nez rien qu'a l'évocation de ce combat...
-----------------
Et voici que la Bête aperçut la Belle
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 10/03/2017, 17:17    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

mat1764 a écrit:
pour ma part, j'y suis allé pour voir le Roi se frapper la poitrine en rugissant de victoire après avoir massacré ses ennemis de monstres, du coup, je ne suis pas trop déçu.... Même s'il est evident qu'on est à des années lumières de Merian C. Cooper ou Péter Jackson. J'ai retrouvé mes 8 ans, quoi....

C'est sûr, question échauffourées entre monstres on est servi...Mais c'est tout ce que cette superproduction a à offrir.
La moitié des personnages est là pour remplir l'espace et servir de pâté en croûte, ça manque de vrais "héros" étoffés, avec des motivations claires. Il n'y a aucune intrigue à laquelle le spectateur peut vraiment s'accrocher, à part celle qui tourne autour de Marlow (qui est bien le seul protagoniste à bénéficier d'un traitement convenable)...Mais ça ne suffit pas.

Kong est tellement gigantesque et distant qu'il semble sortir d'un autre film.

Le résultat n'est bien sûr pas calamiteux...mais on pouvait s'attendre à mieux.

Revenir en haut
mat1764
New-Yorkais

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2017
Messages: 14
Point(s): 14
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/03/2017, 18:16    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Citation:
La moitié des personnages est là pour remplir l'espace et servir de pâté en croûte, ça manque de vrais "héros" étoffés, avec des motivations claires.

Ça, c'est sûr que question personnage, on est pas à la noce! La plus grosse déception reste pour moi le personnage féminin qui n'a à la fois rien à voir avec une héroïne de King Kong (ce qui était prometteur) mais qui en même temps n'est pas assez développé en tant que personnage et dans la relation à Kong , ce qui fait que quand il l'a sauvée à la fin, ça vient un peu comme un cheveu sur la soupe...
La séquence Post-Générique laisse entendre que ce personnage et celui de Hiddleston vont être développés dans les films à venir... Souhaitons-le... (mais restons lucides tout de même....)
-----------------
Et voici que la Bête aperçut la Belle
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 10/03/2017, 18:46    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

mat1764 a écrit:
le personnage féminin qui n'a à la fois rien à voir avec une héroïne de King Kong (ce qui était prometteur) mais qui en même temps n'est pas assez développé en tant que personnage et dans la relation à Kong , ce qui fait que quand il l'a sauvée à la fin, ça vient un peu comme un cheveu sur la soupe...

Je vois cette interaction comme un vague hommage au mythe, pour faire plaisir aux fans de la première heure...En même temps, il aurait été absurde que Kong en pince pour une nouvelle blondinette.

Citation:
La séquence Post-Générique laisse entendre que ce personnage et celui de Hiddleston vont être développés dans les films à venir

Mais si Kong est amené à affronter le Roi des monstres, l'action ne devrait-elle pas se situer à notre époque ? Godzilla laisse sous-entendre que la bête n'a pas été vue depuis la Seconde guerre mondiale.
Revenir en haut
Pijalk
Tyrannosaure

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 961
Localisation: Allier
Point(s): 961
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 10/03/2017, 19:03    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Pour ma part, je pense que nous serons amenés à voir des images d'archive de Monarch dans les futurs films se déroulant à notre époque, ce serait un bon moyen de retrouver en guest les acteurs de Kong.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 740
Localisation: Skull Island
Point(s): 662
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: 11/03/2017, 08:45    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse) Répondre en citant

Pourquoi pas ?...

En attendant, l'univers du "Monsterverse" sera creusé dans un graphic novel, Skull Island: The birth of Kong, dès le mois d'avril.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:44    Sujet du message: KONG: SKULL ISLAND (MonsterVerse)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 314, 15, 16, 17, 18, 19  >
Page 15 sur 19

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation