top

THE MIGHTY KONG

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE : L'UNIVERS DE KING KONG -> Les films
Auteur Message
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 632
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 672
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 21/12/2009, 13:30    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
THE MIGHTY KONG

(KONG LE ROI DES SINGES)



USA / 1998 / Couleur / 78 mn.
Réalisation : Art Scott
Avec les voix de :
Dudley Moore (Carl Denham)
Jodi Benson (Ann Darrow)
Randy Hamilton (Jack Driscoll)
Jason Gray-Stanford (Ricky)
Richard Newman (Capitaine)
William Sage III (Roscoe)





Le flamboyant, narcissique et prétentieux showman C.B. Denham affrète le S.S. Java Queen pour une expédition qui va servir de sujet à son prochain film et qui doit avoir pour vedette Ann Darrow, une starlette affamée qu’il a extirpé des rue du New York de la grande dépression. A bord du bateau se trouvent aussi le second Jack Driscoll, le garçon de cabine Ricky, l’assistant maladroit de Denham, Roscoe et un équipage plutôt inquiet de charger une cargaison presque uniquement constituée d’armes à feu et de bombes à gaz.



Ils finissent par atteindre l’Ile du Crâne dans les mers du sud, territoire d’un légendaire « dieu-singe ». Mais l’exploration de l’île est rapidement interrompue par l’arrivée d’indigènes plutôt hostiles. A la nuit tombée, peu après un début de romance entre Ann et Jack, les indigènes grimpent à bord du bateau et enlèvent Ann qu’ils veulent offrir en sacrifice à leur dieu : Kong. L’équipage se lance à leur poursuite mais à juste le temps d’apercevoir Kong, un singe géant, s’emparer de Ann pour l’emporter dans la jungle. Jack décide de faire cavalier seul et s’aventure dans une caverne qui traverse l’île dans l’espoir de retrouver Kong et de sauver sa bien aimée. Pendant ce temps, Denham et Roscoe essayent de capturer Kong sur pellicule mais leurs efforts sont constamment anéantis par la maladresse de Roscoe. Jack sauve Ann des griffes du grand singe et la ramène sur la plage où les hommes d’équipage s’arrangent pour endormir l’animal avec des grenades soporifiques alors que le volcan de l’île entre en éruption.



A New York, C.B. Denham présente Kong à Broadway mais le choc de la première excite Kong qui brise ses chaines à la recherche de Ann. Après quelques mésaventures dans les rue de New York, Kong retrouve Ann et l’emporte au sommet de l’Empire State Building mais des biplans ouvrent le feu sur lui. Kong réussit à s’en débarrasser et l’armée finit par envoyer deux ballons dirigeables entre lesquels est tendu un filet. Cette fois-ci l’opération est un succès, le gorille est attrapé mais le filet se déchire et Kong fait une chute vertigineuse à laquelle il survivra néanmoins. Alors que C.B. prononce le désormais célèbre « c’est la belle qui a tué la bête », Kong, qui est seulement blessé, ouvre les yeux.



Produit à moindre frais par Lana Film et directement destiné au marché de la vidéo, The Mighty Kong est une comédie musicale d’animation pour les enfants reprenant les grandes lignes de l’histoire de King Kong. Les chansons, loin d’être inoubliables, ont été écrites par deux vétérans de Disney : les frères Richard M. et Robert B. Sherman (Mary Poppins, Le Livre de la Jungle, Chitty Chitty Bang Bang...) que l’on a connu plus inspirés. Le scénario est dû à Willam J. Keenan, le dialoguiste de King Kong s’est Echappé et le film bénéficie de la voix de Dudley Moore (sa dernière interprétation avant sa mort) qui double C.B. Denham pendant que Jodi Benson (Ariel dans La Petite Sirène) prête sa voix à Ann Darrow.

Cette version fait abstraction de tout suspense – ne parlons surtout pas de mort ou de destruction – en faisant intervenir tout un lot de chansons niaises, de gags inappropriés et se permet de transformer Carl Denham (merveilleusement interprété par Robert Armstrong dans le film oririnal), showman en quête d’aventures et de gloire par C.B. Denham, personnage narcissique, insouciant et imperturbable qui s’exprime avec un accent anglais. Une référence plutôt bizarre, voir déplacée, est faite à La Petite Sirène : dans une scène, Ann s’imagine vivant aux fond des eaux, entourée d’une faune hétéroclite de créatures aquatiques.



Les principaux épisodes sont bien là - la scène de la cascade est même directement reprise du King Kong de 1976 - mais fortement édulcorés : cette fois-ci personne n’est tué, pas même les dinosaures que combat Kong (combats qui soit en passant n’excèdent pas les 5 minutes au total). Le grand singe s’en sort lui aussi, à peine blessé après sa chute de l’Empire State Building. Un comble ! Au moins les dessins animés d’autrefois, même s’ils prenaient des libertés avec l’histoire d’origine, savaient respecter l’essence même du récit et n’hésitaient pas quand il le fallait à sacrifier des personnages. Aujourd’hui, par peur de traumatiser nos chères têtes blondes, le moindre élément dramatique est supprimé, et en plus ils nous servent leur soupe en chansons, des fois que nos bambins se transforment en serial killers après avoir visionné ces insignifiantes pièces de celluloide. Remarquez je les comprend. A la vue du résultat, il y a effectivement de quoi avoir des envies de meurtres !

L’animation a été confiée à des équipes coréennes et chinoises pendant que l’enregistrement des voix a été réalisé par un studio de doublage canadien fréquemment utilisé. Le résultat ne dépasse pas le niveau des programmes d’animations proposés le samedi matin aux Etats-Unis. Le film est sorti pendant l’été 1998 pour profiter du buzz provoqué par la version américaine de Godzilla produit par Tri-Star. Le succès espéré du film devait créer une demande du public pour les films de monstres géants mais il n’en fut rien. Godzilla fut un flop, de même que The Mighty Kong.

Aux Etats-Unis la VHS a été commercialisé le 16 juin 1998 par Warner Bros. La jaquette précise que l’image a été modifiée par rapport à son format d’origine pour convenir à un écran TV. Curieuse précision quand on sait que cette production était destiné directement au marché vidéo, donc logiquement en format 4/3. Cela voudrait-il dire que le format original était en cinémascope, même léger ? Mystère...

En France ce film est sorti sous le titre Kong le Roi des Singes, édité par Warner Bros en 1999. Il n’existe pas d’édition DVD pour l’instant.

Revenir en haut
kiki
New-Yorkais

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 19
Point(s): 16
Moyenne de points: 0,84

MessagePosté le: 21/12/2009, 18:00    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

Je trouve que la fille resemble a la petite siréne a mon avis se le méme desinateur sinons il a l'aire d'aitre pas mal comme film
-----------------
Allez tous sur le new resaux social http://firwyk.cabanova.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 1 988
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 907
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 10/12/2010, 22:04    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

Encore un OVNI de la vidéo, décidément on n'est jamais au bout de nos surprises avec toi Skil ! Et je suis sûr que tu l'as en VHS collector état neuf, en plus ! xD

Ho oui, je vois que le personnage d'Ann Darrow est un rip-off éhonté du personnage d'Ariel dans L'adaptation/trahison (comme souvent) du triste conte de La Petite Sirène, du sieur Andersen, par les studios Walt Disney. Hé oui, la p'tite sirène, comme King Kong, elle meure à la fin… On vous l'avait pas dit ?

*skull*


Heu… C'est quoi, les étoiles hippies sur la plage ?
Revenir en haut
Titou.65
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2007
Messages: 467
Localisation: Hautes Pyrénées
Point(s): 466
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 11/12/2010, 14:37    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

SUPERMEGALOSAURUS a écrit:
Heu… C'est quoi, les étoiles hippies sur la plage ?

Un hommage raté au « satellite mysterieux » alias Warning from Space de Koji Shima ?
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 1 988
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 907
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 11/12/2010, 15:23    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

J'adore, faut absolument que je le vois un jour celui-là ; j'en rêve depuis que j'ai découvert ces somptueuses créatures dans les Craignos Monsters il y a plus de vingt ans !!! xD
Revenir en haut
koroxx
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: Suisse
Point(s): 202
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 11/12/2010, 20:26    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

Titou.65 a écrit:
SUPERMEGALOSAURUS a écrit:
Heu… C'est quoi, les étoiles hippies sur la plage ?


Un hommage raté au « satellite mysterieux » alias Warning from Space de Koji Shima ?



Ha ? Moi j'aurais plutôt pensé à... :


-----------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Q5
Megaprimatus Kong

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2011
Messages: 1 115
Point(s): 1 087
Moyenne de points: 0,97

MessagePosté le: 30/11/2011, 19:06    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

N'ayant pas réussit à le trouver en français ni même en anglais, j'ai été contraint de regarder ce film en russe. J'ai donc pas tout compris, mais je l'ai pas trouvé si nul que ça ce film. D'accord il est très gamin, mais en même temps c'est un film pour enfants, c'est un peu normal. Les musiques ne sont pas mauvaises (elles, au moins, elles étaient en anglais et pas en russe) et je penses que j'aurait bien aimé si j'avais eu dix ans de moins (j'ai 16 ans à l'heure où j'écris ces lignes). Il y a quand même un truc où j'ai été particulièrement déçu, c'est qu'à peu près chaque fois où je regarde un film concernant King Kong, j'attend avec impatience qu'on voit Skull Island et j'espère que sa faune soit un minimum développé. Malheureusement, dans ce film la partie sur Skull Island dure moins de 10 minutes et à l'exception du tricératops, toutes les créatures de l'île ont déja été vu. Mais bon, au moins, ce film est à ma connaissance le seul remake de King Kong 1933 qui contient tous les combats de King Kong originaux (Kong vs T-rex, Kong vs serpent et Kong vs ptérosaures). D'ailleurs, j'ai trouvé les combats un peu plus violents que ceux de "Kong, la série".
Certes, ce film n'est sûrement pas la meilleure adaptation du film de 1933, mais il est loin d'être la pire (quelqu'un a vu Queen Kong ?).
Revenir en haut
Q5
Megaprimatus Kong

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2011
Messages: 1 115
Point(s): 1 087
Moyenne de points: 0,97

MessagePosté le: 19/01/2012, 13:40    Sujet du message: THE MIGHTY KONG Répondre en citant

SKULL.ISLAND a écrit:
Godzilla fut un flop



Un flop ? Comment ça un flop ? Godzilla n'a pas du tout été un flop, au contraire. Au box-office il a rapporté pas loin de 400 millions de dollars pour un budget de 120 millions, ce qui en fait un film très rentable. Même en critique, il n'a pas été un flop. Si les critiques des fans de Godzilla Jap' ont été plutôt mauvaises et celle de la presse assez mitigées, le film a en revanche reçu un excellent accueil de la part du public, ce qui lui a d'ailleurs permit de recevoir plusieurs récompenses. Aujourd'hui encore, le film est considéré par beaucoup (dont moi) comme le meilleur film d'Emmerich (de plus, grâce à Godzilla la série et Godzilla Final Wars, la plupart des fans de Godzilla jap' ont reconnu avoir bien aimé le film, mais juste ne pas le considérer comme un film de Godzilla).
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:10    Sujet du message: THE MIGHTY KONG

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE : L'UNIVERS DE KING KONG -> Les films Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation