top

PRIMAL RAGE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Jeux
Auteur Message
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 19/08/2012, 20:22    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
PRIMAL RAGE

ATARI GAMES - 1994




Pour tout Kingkongophile qui se respecte, stop-motion rime forcément avec cinéma, puisque c'est cette technique d'animation qui permit de donner vie au célèbre gorille de Skull Island, ainsi qu'à la plupart des créatures géantes du grand écran pendant plus de six décennies. Les noms glorieux de Willis O'Brien et Ray Harryhaussen, mais aussi ceux, moins connus, de Jim Danforth, Phil Tippett ou Karel Zeman, évoquent immédiatement ces figurines en latex équipées d'armatures en métal articulées. Patiemment animées image par image puis insérées dans les prises de vues réelles, elles peuplèrent nos films chéris de tout ce bestiaire fantastique qui nous fit tant rêver.

Pourtant, et c'est moins évident, le procédé de la stop-motion fut également utilisé dans un média où on ne l'attendait pourtant pas forcément : celui des jeux vidéo. En effet, à la jonction des années 80 et 90, les processeurs nichés au cœur des machines d'arcade, des ordinateurs personnels et des consoles de salon étaient arrivés à un niveau technologique où, si la 3D était encore embryonnaire, des graphismes n'ayant plus rien en commun avec les Pacman et autres Space Invaders de la décennie précédente devenaient possibles. Dès lors, les créateurs de jeux commencèrent à plancher sur un moyen de rendre leurs images plus réalistes encore, ce qui permettrait d'abandonner le côté "dessin animé" des personnages et des décors jusqu'ici dessinés à la main. La solution était évidente : il fallait partir de prises de vues réelles, puis les digitaliser et recomposer le plus fidèlement possible les animations réalisées "en live" par les acteurs. C'est ainsi qu'après quelques expérimentations plus ou moins réussies (le jeu Pit-fighter en 1990 par exemple), plusieurs jeux vidéo utilisant cette technique firent leur apparition sur le marché. Le plus célèbre demeure à ce jour Mortal Kombat, qui jusqu'à sa troisième édition fit usage de cascadeurs costumés pour figurer ses combattants.


Goro, le précurseur...


Or, en cette première moitié des 90's, deux choses cartonnaient particulièrement auprès des jeunes : les dinosaures (Jurassic Park venait de casser la baraque en 1993) et les jeux vidéos de combat (Street Fighter chez Capcom et Fatal Fury, Art of Fighting et Samurai Shodown chez SNK remplissaient les poches des tenanciers de salles d'arcade partout sur la planète). Flairant le bon filon et cherchant par tous les moyens à tenir tête au raz-de-marée des licences japonaises qui inondaient alors le marché, la société Atari Games eut donc l'idée de génie : pourquoi ne pas combiner les deux et sortir un jeu de baston avec des dinosaures ? Ainsi naquit le projet Primal Rage


[Edit : pour le jeu Dino Rex paru deux ans auparavant, cliquez -> ICI]





Le prospectus promotionnel de 1994 : on sent que ça va cogner !


Inutile de s'attarder sur le scénario, puisque ce n'est en général pas ce qui est le plus important dans ce type de production : en gros, un cataclysme a frappé la Terre (une météorite, restons classiques), ce qui a eu pour effet de mettre un terme à la civilisation humaine et de ramener à la vie sept dieux géants qui vont s'affronter pour la domination de ce nouveau monde.




L'intérêt du jeu ne résidait pas non plus dans son concept : comme dans n'importe quel Street Fighter, on choisissait son combattant parmi les personnages disponibles (ici, cinq reptiles et deux anthropoïdes géants), puis on prenait part à une suite de duels au cours desquels on avait le choix entre un panel de coups basiques (coups de queues, de poings, de mâchoires…) et divers coups spéciaux propres à chaque monstre ; jet de flammes, crachat venimeux, regard hypnotique, souffle glacial et même pet toxique !


L'écran de sélection des personnages, très classique...



Une fois les monstres choisis, on a droit à un gros plan...



Et en route pour la castagne !



La prise en main n'était pas non plus extraordinaire, la réalisation des coups spéciaux exigeant des combinaisons de boutons moins intuitives que les habituels quarts de tours de manette des jeux nippons. De plus, quelques bugs de programmation venaient handicaper la jouabilité, comme celui qui avait tendance à faire apparaître les monstres au-dessus du sol lorsqu'ils se relevaient après avoir subi une projection.



Vertigo use de son regard hypnotique sur Chaos le gorille


Chaos n'hésite pas à vomir sur Blizzard, son congénère des neiges !


En retour, celui-ci le transforme en bloc de glace !


Sauron le Tyrannosaure use de son "Primal Scream" pour tétaniser Chaos


De tous les combattants, Talon le Velociraptor est le plus agile !


Attaques hautes, attaques basses, tout est bon pour vaincre l'adversaire !


Tiens, ne serait-ce pas la Montagne du Crâne que j'aperçois à l'arrière-plan ???







Chaque victoire donne lieu à une démonstration de puissance de la part du vainqueur



Blizzard connaît ses classiques et n'hésite pas à singer King Kong !



Au mieux pouvait-on relever la présence de "Fatalities", toutes droit issue du Mortal Kombat de Midway (à la fin d'un combat victorieux, si on effectuait la bonne combinaison de boutons, on achevait son adversaire d'une manière particulièrement sanglante), et les petits adorateurs humains qu'on pouvait dévorer à l'occasion pour remonter un peu sa barre de vie. On notera également que le jeu était généreusement "gore", ce qui déclencha diverses polémiques et entraîna la censure des effets les plus choquants lors des rééditions ultérieures. De petites touches d'humour disséminées ici et là venaient toutefois alléger l'ambiance par ailleurs assez lugubre du jeu.





Le jeu peut parfois être un peu... sanglant !




Et gloups, un adorateur en guise de casse-croute !





Quelques "Fatalities" parmi d'autres : Diablo rôtit son aversaire...



Malheur au vaincu : Sauron le dévore !



Ai-je précisé que le jeu était parfois un peu sanglant ?





La scène qui déchaîna les foudres de la censure américaine : Chaos pisse de l'acide sur son ennemi et dissous son cadavre !





Heureusement, l'humour n'est jamais loin : visez la tête de Sauron !


La danse de Talon vaut son pesant de cacahouètes !


Une des "Fatalities" de Vertigo permet carrément de transformer l'adversaire en vache !




Non, la particularité de Primal Rage – et la raison même de sa présence ici – tenait dans la réalisation de ses créatures : en effet, au lieu de "sprites" dessinés classiques, on avait droit à d'authentiques figurines sculptées, peintes et animées spécialement pour l'occasion ! Exactement comme King Kong ou Gwangi eux-mêmes ! Certes, le démon Goro (Mortal Kombat) avait déjà eu droit à pareil traitement en 1992 (sur la base d'une sculpture de Curt Chiarelli et d'un design de John Tobias), mais il était le seul parmi les autres combattants qui, tous, étaient de vrais cascadeurs digitalisés. Mais l'intégralité des personnages sculptés et animés en volume, qui plus est tous d'énormes créatures antédiluviennes, c'était totalement inédit en 1994 ! Pour une pièce de 10 francs, on avait d'un seul coup l'impression de devenir Willis O'Brien ou Ray Harryhausen, avec en plus la satisfaction d'animer sa créature d'une simple poussée sur la manette, là où les maîtres devaient consacrer d'interminables heures au moindre mouvement. Peu importait la qualité réelle du jeu, assez médiocre en fin de compte, pour l'amateur de dinosaures en stop-motion, c'était le bonheur total.


Rien que les routines d'animation de base de Diablo, Talon ou Vertigo sont déjà un régal...





Un extrait des animations du Tyrannosaure Sauron




Bon, il faut bien reconnaître que le choix était assez limité : sept créatures en tout, ce n'était pas énorme, surtout qu'en réalité, deux d'entre elles étaient en fait la même figurine, aux proportions et aux couleurs légèrement modifiées. Qu'importe, la qualité était là : on pouvait donc choisir Sauron le Tyrannosaure, Armadon le Styraco/Ankylosaure, Talon le Velociraptor, Blizzard le Yéti, Vertigo le dinosaure-cobra, Diablo le petit théropode cracheur de feu (en réalité la même figurine que Sauron, mais réduite informatiquement et teinte en rouge) et Chaos le gorille vindicatif (en réalité la même figurine que Blizzard, elle aussi réduite et colorée différemment). Notez que Diablo et Chaos, bien qu'étant des clones réduits de Sauron et Blizzard, avaient tout de même leur propre palette de coups spéciaux, ce qui permettait d'en faire des personnages à part entière et non de simples décalcomanies.



Diablo a beau être plus petit et plus rouge que Sauron, il est évident que c'est la même figurine...


Pour Blizzard et Chaos, c'est la même astuce


Kong contre Kong, ça vous dit ?


Classique : quand les deux joueurs choisissent le même personnage, l'un des deux change de couleur



Par contre, en terme de qualité de sculpture et d'animation, c'était vraiment le top du top. Chaque figurine avait été modelée par Dan Platt (qui depuis s'est reconverti dans la modélisation 3D) et l'animation avait été confiée à Pete Kleinow (hélas décédé en 2007), pour un résultat vraiment excellent : la qualité de l'anatomie et des textures des créatures, même les plus fantaisistes comme Armadon et Vertigo, couplée à la fluidité des mouvements donnaient vraiment l'impression de diriger un dinosaure en temps réel. Bien entendu, la technologie d'aujourd'hui permet d'avoir les mêmes sensations avec des images de synthèse ultra-réalistes, mais là, il y avait ce petit supplément d'âme qui, allez savoir pourquoi, me fera toujours préférer le T-rex de Willis O'Brien à celui de Jurassic Park, ou le King Kong de 1933 à celui de Peter Jackson…


Un incroyable making-of de Primal Rage trouvé sur Youtube : court, mais passionnant !


Dire que Primal Rage a été un hit et qu'il a révolutionné le monde des jeux vidéo serait bien sûr une grossière exagération ; affirmer simplement qu'il s'agissait d'un bon jeu serait même déjà prendre quelques libertés avec la réalité. Néanmoins, ce titre marqua son époque et bénéficia, outre d'une assez bonne distribution en salles d'arcade, d'une adaptation sur quasiment toutes les consoles et ordinateurs de l'époque : Megadrive, Super Nintendo, PlayStation, Sega Saturn, 3DO, Jaguar, Amiga, Game Gear, PC et même Game Boy eurent droit à leurs propres versions, et même des supports plus récents comme la PS2, la Xbox et la GameCube finirent par accueillir les dinosaures gladiateurs dans leur ludothèque. De plus, des figurines plastique furent produites en tant que produits dérivés, et un roman destiné à étendre l'univers du jeu vit même le jour en 1997.



Primal Rage sur Megadrive...


... et sur Gameboy !



Le roman "Primal Rage - The Avatars", où l'on en apprend davantage sur le monde de "Urth"


L'une des figurines plastique qui furent brièvement disponibles à la vente : Vertigo




Une suite fut mise en chantier, avec cette fois des combattants humains qui auraient eu la capacité de se transformer en dinosaures, mais en raison des faibles perspectives de ventes, le projet fut finalement annulé. Plusieurs figurines aux articulations extrêmement détaillées furent néanmoins produites par le prestigieux studio de Tony McVey et une version bêta du meuble fut présentée au California Extreme Show au début des années 2000. Faut-il s'en attrister ? Pas sûr : toute l'originalité de Primal Rage venait de son univers post-apocalyptique hanté par d'énormes monstres des âges passés. N'aurait-il pas perdu tout son charme en les remplaçant par de banals guerriers semblables à toute la concurrence ?



L'écran titre de Primal Rage II


Un aperçu provisoire de l'écran de sélection


Le jeu aurait permis de mélanger combattants humanoïdes et dinosaures


Le prototype du meuble, preuve que le jeu était en bonne voie de finalisation lorsque le projet fut stoppé


Quelques unes de figurines mises au point par le studio Tony McVey, avec l'armature à gauche





En dépit de cet arrêt sans doute définitif de la franchise, un petit culte s'est mis en place autour de l'univers de Primal Rage et plusieurs sites lui sont aujourd'hui consacrés sur la Toile. Pour ma part, même si la nostalgie y est certainement pour beaucoup, j'avoue que c'est avec un plaisir non dissimulé que j'y remettrais 10 balles si un jour, par hasard, je recroisais cette machine d'un autre temps. Ha, mais j'oubliais : les salles d'arcade ont aujourd'hui disparu, et depuis, on est passé à l'Euro…





Fiche technique :

Editeur : Atari Games
Année : 1994

Atari GT hardware
Game ID : 136102
Main PCB Number : A051512
Graphics memory expansion PCB Number : A053602
CAGE Audio PCB : A053304

Main CPU : 68EC020 (@ 25 Mhz)
Sound CPU : TMS32031 (@ 33.8688 Mhz)
Sound Chips : (4x) DMA-driven (@ 33.8688 Mhz)

Players : 2
Control : 8-way joystick
Buttons : 4


Producer / Programmer : Dennis Harper
Programmer / Design : Frank Kuan
Art director / Surgeon : Jason Leong
Design / Assoc. producer : Cameron Petty
Composer / Sounds : Jeanne Parson
Hardware engineer : Don Paauw
Character Modeler : Dan Platt
Stop motion animation : Pete Kleinow
Executive producer : Mark Stephen Pierce




Reverra-t-on un jour Blizzard, Chaos, Sauron, Armadon et les autres sur nos écrans ?...


Dernière édition par SUPERMEGALOSAURUS le 21/08/2012, 14:54; édité 4 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 755
Localisation: Skull Island
Point(s): 677
Moyenne de points: 0,90

MessagePosté le: 20/08/2012, 12:18    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Merci pour cet excellent post Supermeg'

La stop-motion de Primal Rage est superbe ! Je croyais connaître ce jeu mais je l'ai confondu avec RAMPAGE, jeu de plate-forme développé en 86 par Bally Midway Manufacturing Company.

Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 20/08/2012, 13:21    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Haaaa, Rampage ... Où trois malheureux humains, George, Lizzie et Ralph, se retrouvaient transformés contre leur gré en un sosie de King Kong, un sosie de Godzilla et un loup-garou géant ! C'était en 1986, et dans celui-là aussi j'en ai claqué, des thunes !







Pour l'époque, les graphismes étaient magnifiques, et quel plaisir de démolir les immeubles par dizaines, tout en explosant les tanks et les hélicoptères envoyés par l'armée !







Le top, c'est qu'on pouvait jouer jusqu'à trois en mode coopératif !



Nostalgie et mode du "vintage" oblige, la licence Rampage a été remise au goût du jour ces dernières années, et de nouvelles versions sont sorties sur consoles. Non seulement Georges, Lizzie et Ralph ont subi une cure de jouvence 3D, mais de nouveaux monstres et des stages plus variés sont venus enrichir le jeu.








Mais bon, de ces nouvelles versions je ne saurais vous en dire plus, étant donné que ma cure de désintoxication a réussi et que j'ai décroché des jeux vidéos voilà plus de dix ans…



Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 20/08/2012, 15:43    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Ben dis-donc SUP, c'est ton grand retour ou quoi ?

Après un fort sympathique sujet sur Rahan, toujours aussi superbement écrit il faut le souligner, voila-t-y pas que tu nous balances ce post assez fourni et bien documenté.

Je ne connaissais pas mais il faut dire que je ne suis pas en terrain connu, je suis plutôt de la génération flipper...

Quand tout ces jeux d'arcade ont débarqués j'étais en train de grattouiller ma guitare, rêvant de gloire et de groupies dénudées. jesors!
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 20/08/2012, 16:24    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Il se trouve que j'ai enfin réussi à prendre un peu de vacances, ceci expliquant sans doute cela !

Les jeux vidéo sont un passe-temps sympathique mais, il faut bien le reconnaître, un peu vain, auquel je n'ai hélas consacré que trop d'heures dans ma prime jeunesse (ça a commencé avec la console Mattel Intellivison en 1982, et ça ne m'a plus quitté jusqu'au début des années 2000). La sagesse venant parfois avec le nombre des années, j'ai évité comme la peste les consoles "next-gen" et les jeux en réseau à la World of Warcraft, dont la chronophagie notoire aurait eu raison de mes dernières minutes de temps libre.
Parce que c'est pas avec un pad dans les mains qu'on pond des articles pour le forum, hein...

Sinon Skil, pour les groupies, peut-être n'as-tu pas choisi la voie la plus facile en privilégiant le Death-Thrash brutal... Mets une once de Bon Jovi dans le prochain album et tu vas voir, ça va pleuvoir comme à gravelotte !
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 20/08/2012, 23:33    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

En farfouillant sur Youtube, j'ai fini par trouver ces deux vidéos mises en ligne par des bidouilleurs informatiques qui ont réussi à faire partiellement tourner les écrans de sélection des ROM de Primal Rage II. C'est très fragmentaire, mais ça donne une vague idée de ce que le résultat aurait pu être une fois finalisé :








Notez qu'un tigre au dents de sabre était prévu parmi les combattants, ce qui n'aurait pas manqué d'un certain intérêt puisque, à ce jour, seul Ray Harryhausen s'est risqué à animer un de ces félins en stop-motion dans Sinbad et l'Œil du Tigre (1977).
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 21/08/2012, 14:49    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

En poussant un peu plus loin mes recherches, je me suis aperçu qu'un autre jeu de baston mettant en scène des dinosaures précédait Primal Rage de deux ans : Dino Rex, produit par la firme japonaise Taito en 1992.



Un visuel qui n'est pas sans rappeler Boris Vallejo...


Dans ce jeu oublié, on sélectionnait divers dinosaures apprivoisés que leurs maîtres faisaient s'affronter lors de duels sans pitié. Si j'ai bien compris, le but était de conquérir le cœur de la reine Amazone (sans doute en ces temps barbares, le dinosaure remplaçait-il la grosse voiture pour séduire ces dames...). Street Fighter II de Capcom ayant alors le succès planétaire que l'on sait, Dino Rex incorporait également quelques coups spéciaux à base de moulinets de manette combinés aux boutons appropriés. Il était même possible de détruire certaines parties du décor, voire d'en ramasser des morceaux pour s'en servir comme armes contre son adversaire ! Qui plus est, les bestioles n'étaient pas des sprites dessinés, mais bel et bien d'authentiques figurines animées image par image ! Bref, force est de constater que les japonais eurent bien les premiers l'idée du mix dino/jeu de baston en stop-motion, et non les américains d'Atari comme je l'affirmais plus haut.

Honte à moi...



1992, de la baston, des dinos, de la stop-motion :
pas de doute, Dino Rex a l'antériorité pour lui



Néanmoins, on ne peut pas dire que le prestige de Primal Rage soit le moins du monde terni par l'existence de ce prédécesseur : en effet, Dino Rex était, à tout point de vue, un très mauvais jeu. Les figurines utilisées, si leur sculpture étaient potable, étaient horriblement mal digitalisées, et leur animation était pire encore. De plus, certaines étaient totalement ratées, comme le Tyrannosaure obèse et rose qui faisait plus penser à Barbapapa qu'à un redoutable prédateur du Crétacé (par contre, le fan de Ray Harryhausen avait la satisfaction de pouvoir choisir l'Allosaure, véritable sosie du Gwangi de 1969). La bande son était insupportable (les monstres passaient leur temps à barrir dans les oreilles du pauvre joueur) et la lenteur des affrontements, ajoutée aux tests de collision approximatifs, rendait rapidement le jeu rédhibitoire. Enfin, la pauvreté des coups spéciaux (un seul par combattant) achevait de plonger le titre dans les abîmes de la monotonie. Tout au plus pouvait-on relever des bonus-stages en forme d'épisodes oniriques, où les dinosaures étaient catapultés dans le futur pour des séquences de "monstres dans la ville" dans la grande tradition du genre (avec destruction de voitures de police, d'hélicoptères, d'immeubles, etc.).

Et surtout, pire que tout : le jeu ne comportait aucun gorille géant !!!




L'écran de sélection expliquait l'unique coup spécial disponible par créature



Un Allosaure qui entretient une proche parenté avec Gwangi


Les petits maîtres courent au pied des sauriens, comme les adorateurs deux ans plus tard dans Primal Rage


Mon Dieu que c'est moche !


Les maîtres des dinosaures pouvaient parfois s'affronter directement semble-t-il...


Heu... Pas sûr !



Enfin, pour les masochistes, voici un petit aperçu du jeu trouvé sur Youtube :


Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 28/08/2012, 14:30    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Pour les nostalgeeks, une petite vidéo du Rampage original de 1986 :




... et d'une de ses nouvelles versions, ici sur Nintendo GameCube :

Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 703
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 743
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 08/06/2014, 12:48    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Quelques autres exemples de visuels pour Rampage :





Revenir en haut
T-REX 95
Brontosaure

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 420
Localisation: france
Point(s): 422
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 25/06/2015, 16:31    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Comme nous parlons de Rampage dans ce topic, le projet d'un film avait été évoqué en 2011 avant de donné tout juste récemment signe de vie. Dwayne Johnson "The Rock" qui a dernièrement joué dans San Andreas va produire et jouer dans l'adaptation du jeu culte qui devrait sortir courant 2017 soit la même années que la suite de Pacific Rim et le nouveau King Kong.
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 25/06/2015, 17:02    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Hé ben, ça promet !

Merci pour l'info, j'avoue être impatient de voir la dégaine de Ralph !
Revenir en haut
Savin
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2013
Messages: 1 555
Localisation: France
Point(s): 1 557
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 25/06/2015, 22:54    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

C'est super ! J'ai hâte d'être en 2017.
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 755
Localisation: Skull Island
Point(s): 677
Moyenne de points: 0,90

MessagePosté le: 01/07/2015, 18:03    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

T-REX 95 a écrit:
Comme nous parlons de Rampage dans ce topic, le projet d'un film avait été évoqué en 2011 avant de donné tout juste récemment signe de vie. Dwayne Johnson "The Rock" qui a dernièrement joué dans San Andreas va produire et jouer dans l'adaptation du jeu culte qui devrait sortir courant 2017 soit la même années que la suite de Pacific Rim et le nouveau King Kong.

Un film Rampage avec Dwayne Johnson...J'avoue que je ne sais pas quoi penser de cette annonce. Nanar en vue ou gros pied cinématographique ?
Revenir en haut
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 012
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 931
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 17/11/2017, 22:14    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Ben voilà, ça aura mis le temps, mais j'ai bien l'impression que ce projet improbable va finalement bel et bien voir le jour :




L'affichage des vidéos sur le forum étant devenu erratique avec la disparition progressive de Flash, je vous mets également l'accès direct sur Youtube -> ICI



Pour le reste, j'essaierai de faire un post séparé sur le jeu Rampage un de ces quatre (il le mérite bien), mais va encore falloir être patient les gars…
Revenir en haut
Pijalk
Tyrannosaure

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 978
Localisation: Allier
Point(s): 978
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 18/11/2017, 11:58    Sujet du message: PRIMAL RAGE Répondre en citant

Du bon gros cinéma mainstream en vue, mais au final ça me donne bien envie d'y jeter un oeil.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:18    Sujet du message: PRIMAL RAGE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Jeux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation