top

King Kong 2005
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films
Auteur Message
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 07/06/2009, 09:46    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Tu ranimes là un vieux débat ! xD
Revenir en haut
Moongaze Ginji
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 37
Localisation: BELFORT
Point(s): 38
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: 07/06/2009, 10:11    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

SUPERMEGALOSAURUS a écrit:
Tu ranimes là un vieux débat ! xD


On dirait oui MDR

Pour ceux qui veulent lire ma critique sur le film de Peter Jackson c'est au lien suivant : http://schyzo-dead-house.purforum.com/-f8/king-kong-version-longue-2005-t90…
Revenir en haut
Moongaze Ginji
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 37
Localisation: BELFORT
Point(s): 38
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: 09/06/2009, 10:49    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Je vous poste ma critique du film :



Date de sortie : 14 Décembre 2005
Réalisé par Peter Jackson
Avec Naomi Watts, Jack Black, Adrien Brody...
Film néo-zélandais, américain.
Genre : Fantastique, Aventure
Durée : 3h.
Année de production : 2005

SYNOPSIS

New York, 1933. Ann Darrow est une artiste de music-hall dont la carrière a été brisée net par la Dépression. Se retrouvant sans emploi ni ressources, la jeune femme rencontre l'audacieux explorateur-réalisateur Carl Denham et se laisse entraîner par lui dans la plus périlleuse des aventures...
Ce dernier a dérobé à ses producteurs le négatif de son film inachevé. Il n'a que quelques heures pour trouver une nouvelle star et l'embarquer pour Singapour avec son scénariste, Jack Driscoll, et une équipe réduite. Objectif avoué : achever sous ces cieux lointains son génial film d'action.
Mais Denham nourrit en secret une autre ambition, bien plus folle : être le premier homme à explorer la mystérieuse Skull Island et à en ramener des images. Sur cette île de légende, Denham sait que "quelque chose" l'attend, qui changera à jamais le cours de sa vie..



Alors comme je l'ai expliqué sur ma chronique sur le King Kong de 1933 que vous pouvez lire en cliquant ici, ceci était nécessaire pour faire ma chronique sur le MONUMENT de Peter Jackson.



Alors King Kong 2005 et version longue qu'est ce que ça vaut ? Et bien premièrement, non seulement Peter Jackson à tout compris à l'oeuvre de King Kong 1933, mais en plus Peter Jackson, homme jusqu'au boutiste ne fait pas un remake du film de Cooper et de Shoedsack de 1H30 mais bel et bien de plus de 3H.

Et pourtant, on ne s'emmerde pas une seconde devant. C'est du plus, plus plus et encore plus. Que ce soit dans la thématique du film que dans la mise en scène hallucinante de Jackson, le film surpasse l'original.

Certes, dépoussiéré par des effets spéciaux du moments, où le numérique est justifié pour la narration de l'histoire mais Peter Jackson a surtout emmené Kong a des hauteurs vertigineuses.



Ainsi que ce soit dans la première version de King Kong ou dans ce Remake, King Kong est effectivement l'expression la plus frappante d'un discours contradictoire sur les dangers d'une exploitation excessive des mécanismes de spectacularisation : la catastrophe frappant New York découle de la transformation obscène du singe en numéro de Broadway.

Au sein de la diégèse ( l'univers de King kong ), c'est bien la constitution même d'une gigantesque attraction de foire, de surcroît par un artiste ayant cédé à l'attrait du grand spectacle, qui s'avère la source principale du désastre et de la panique.

Alors ce qui est étonnant, c'est qu'à deux époques différentes, une même logique de démesure anime ces deux productions orientées vers le déploiement maximal d'effets spéciaux, notamment pour les longues séquences d'actions qui décrivent les combats entres les monstres de Skull Island ou les exactions urbaines de la bête désorientée, ou plutôt orientée, elle aussi, par le spectacle (bio)mécanique d'une Showgirl auquel on corrèle chez Jackson la contemplation de feux crépusculaires.



Cette fascianation morbide de Kong pour le soleil couchant renvoie en définitive à une pulsion fondamentale pour le spectacle de la disparition.
Ce n'est pas étonnant, que Peter Jackson a voulu que Skull Island soit en voit d'extinction, et que Kong soit vieux et le dernier de son espèce.

Mais dès que l'aube se lève sur New York, vers la conclusion du film, cela présage la chute fatale du Monstre depuis le sommet de l'Empire State Building.



Seulement, Jackson loin d'être con, décide de prendre un casting de choc ! la magnifique Naomi Watts ( aussi belle que Fray Way ), Jack Black ( toujours aussi génial dans n'importe quel rôle ), le seul hic viendrait peut être d' Adrien Brody ( acteur que je n'aime pas de trop ) mais qui s'en sort fort bien.

Jackson, comme je le dis plus haut veut faire de son King Kong, du plus plus plus, c'est à dire que tellement il aime King Kong, ils nous en donne pour notre fric, et tant pis si certains effets spéciaux ne sont pas super.
Peter Jackson, on peut le comparer à Sam Raimi pour Spiderman 3.
Vaux mieux avoir un réal parfois maladroit mais très généreux, qu'un mec qui se retient.

Toujours entouré par sa femme et son acolyte ( Phillipa Boyens pour le scénario ) depuis le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson développe son King Kong notamment à l'opposition entre deux figures d'artistes.

D'un côté, le jeune écrivain ( Brody ), contraint au départ de travailler pour l'usine à rêves cinématographique - c'est en cage qu'il utilise sa machine à écrire lors du trajet de Skull Island, finit par s'imposer comme le héros de l'aventure et auteur indépendant.
De l'autre côté, le cinéaste sans compromis ( Jack Black ), prenant d'abord sa liberté, ses bobines sous le bras, embrasse finalement le sensationnalisme extrême qui débouche sur la catastrophe.

Il se vautre ainsi dans l'univers de la marchandisation du corps dont il avait pourtant extrait la danseuse de Vaudeville ( Naomi Watts ) recrutée pour couronner la distribution de son tournage risqué.

Quand celle-ci découvre le piège tendu à Kong - une importante séquence de désillusion magnifiée par le ralenti qui étire la course des protagonistes - elle franchit en quelque sorte la porte de la salle de "burlesque " où elle s'apprêtait à se compromettre, vers le début du film, et à laquelle fera également écho la scène où sera exibé le singe géant.



Multipliant les références au film source, intégrant les spectacles, le singe "humain" est tout de suite dompté par l'actrice qui le jugule par ses acrobaties et ses tours de jonglage ; autrement dit, la force sauvage et irréstible qui renverse les mécanismes d'exploitation et d'aliénation est immédiatement matée, désamorcée par l'apparition de l'icone de la beauté ( qui a hésité à franchir une salle de "burlesque")

En conclusion, ce King kong est tout aussi magique que le premier, emmenant le film loin très loin, Peter Jackson est vraiment un des très grand réalisateur de cette époque et qui a une générosité telle que cela nous est presque ingrat de recevoir autant de bonheur.

La version longue nous montre des passages encore plus intense avec la créature des marais, des plans additionnelles lors de la bataille finale, une rencontre avec un tricératops.

Bref que du Bonheur !

Ma note : 10/10













Revenir en haut
koroxx
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: Suisse
Point(s): 202
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 12/06/2009, 13:50    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Tu fais vraiment des énormes critiques toi en tout cas tant mieux lol c'est intéressant à lire :tatatatiiiiin:

t'as vu le "Son of Kong" en passant ?
-----------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Moongaze Ginji
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2009
Messages: 37
Localisation: BELFORT
Point(s): 38
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: 12/06/2009, 16:26    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

koroxx a écrit:
Tu fais vraiment des énormes critiques toi en tout cas tant mieux lol c'est intéressant à lire :tatatatiiiiin:

t'as vu le "Son of Kong" en passant ?


je n'ai jamais eu l'occasion malheuresement Sad
Revenir en haut
koroxx
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: Suisse
Point(s): 202
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 12/06/2009, 21:00    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

hooooooooo, il est dispo avec le film King Kong de 1933 dans ce coffret (si jamais Wink ) :


-----------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 14/06/2009, 21:09    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Encore un peu trop de symbolisme à mon goût, mais je trouve ta critique de King Kong 2005 infiniment supérieure à celle de King Kong 1933 mon cher Ginji.

En attendant de pondre la mienne (ce que je veux faire depuis quatre ans, la honte… ), j'invente donc une nouvelle profession : le critique de critiques ! Sûrement un métier d'avenir !

jesors!
Revenir en haut
koroxx
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: Suisse
Point(s): 202
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 21/10/2009, 22:25    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

J'ai revu le film ce soir !

ça passe beaucoup moins bien par rapport au premier visionnage, Peter Jackson en fait un peut trop dans ce film. Énormément de scènes auront pu être raccourcies (ou supprimées) car même si le film est bien ça n'empêche pas de s'ennuyer pas mal à force.
Par contre d'après ce que je lis sur le web et ce topic, certaines des scènes coupées (en particulier avec des créatures) auraient tout de même dû faire partit du film :tatatatiiiiin: Je n'ai pas l'édition Deluxe donc pas vu ces fameuses scènes

N'empêches que ça reste un bon film rendant un bel hommage au premier Kong de 1933 malgré le too much, puis Kong est quand même super bien réalisé, ça me fait toujours halluciner les petits détails comme les poils qui sont très réalistes
-----------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 22/10/2009, 21:04    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

koroxx a écrit:
Je n'ai pas l'édition Deluxe donc pas vu ces fameuses scènes


Tu le trouves en ce moment à la FNAC qui fait une énorme opération promo 10 DVD à 50 euros. Et pour une fois ce ne sont pas des merdes de fond de catalogue ! King Kong version longue à 5 euros,ça le fait, non (et les boules pour ceux qui, comme moi, l'ont payé 25 euros le jour de sa sortie ! woups )

Sinon d'accord avec toi sur toute la ligne.
Revenir en haut
koroxx
Stégosaure

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 200
Localisation: Suisse
Point(s): 202
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: 22/10/2009, 21:11    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Pas en Suisse cette promo en tout cas :singe3: Les seuls trucs en promo c'était justement des films de m***** xD
-----------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SUPERMEGALOSAURUS
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2007
Messages: 2 011
Localisation: Région parisienne
Point(s): 1 930
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: 28/10/2009, 15:44    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Ha, désolé, je ne savais pas que tu étais Suisse
Revenir en haut
darkvador
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 41
Localisation: 13
Point(s): 41
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 21/05/2011, 21:09    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Ben moi j'aime pas le KK de Jackson... Et je préfère même le 76 (pas trop fort les tomates SVP).

D'abord Jackson en fait trop: plein de T V X Y- rex, une bagarre avec des écrevisses interminable, une course poursuite décalquée sur jurassic park, autant de scènes qui nous privent de Kong au profit de certaines autres quasiment repiquées à LOTHR, bref...

ensuite pour un fan du 33 il se fout carrément de notre gueule: il RATE totalement la prelière apparition de kong, qui se dresse dans les autres versions de toute sa hauteur et qui est reste là dans l'ombre, il ignore un morceau de bravoure obligée qui est la destruction de la porte du village (pourquoi, p... ?) et il y a pire.

dans les 2 premières version (raison technique pour le 33, budgéraire pour le 76) Kong est le plus souvent sur 2 pates. A mon sens, cela renforce son archétype de créature imaginaire et hors norme. Jackson a pris l'option à 4 pates. C'est bien, à part que dans les scènes où il n'y a pas d'éléments pour mettre kong à son échelle gigantique, il apparait comme... un simple gorille. Un air de mr joe qui m'a fortement déplu.

Enfin, pour un fan du 33, PJ emprunte beaucoup au 76: l'obsession de kong pour un site et un contexte (les 2 montagnes vs le soleil couchant) et surtout l'affection de Ann et Jack pur la bête, totalement absente du 33 RAPPELONS LE QUAND MEME avant d'y voir même ce qui n'y est pas (merci la patine du temps).

Reste la scène, belle à chialer de ann et Kong sur l'étang gelé, mais là aussi bien plus proche de l'esprit du Guillermin que du Cooper.

J'apprécie quand même mais modéremement. Je devais le dire tout de suite des fois qu'on m'ejecte du forum suite à ce post (oh non, oh non)!
-----------------
kong rules !
Revenir en haut
darkvador
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 41
Localisation: 13
Point(s): 41
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 02/06/2011, 21:56    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

BON.

Vu que qui ne dit rien acciesse vous êtes tous d'accord avec moi sur le Jackson???

Où c'est que mon avis de newbie vous a tellement fait ch... que vous boudez?
-----------------
kong rules !
Revenir en haut
SKULL.ISLAND
Empire State Building

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 1 697
Localisation: Haute-Vienne
Point(s): 1 737
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: 06/06/2011, 22:12    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Seigneur Vador,

Permettez moi de sortir de mon mutisme (et de mon boudoir) pour vous donner mon opinion de simple padawan.

Mais d'abord, laissez moi vous expliquer les raisons, selon moi, pour lesquelles le manque de réactions, que je déplore également, est de plus en plus monnaie courante sur le forum. Celui-ci n'étant pas très fréquenté, il est normal que les réponses ne fusent pas de toutes parts. Les posts ne suscitent pas toujours l'intérêt escompté de la part de l'auteur (moi aussi j'ai connu ça souvent, voir par exemple mon dossier sur Mytek, mais vous y avez en partie remédié cher Vador) mais il y a plus grave. Un mal pernicieux qui se propage insidieusement dans notre société : la flemme ! Oui tout simplement, la flemme de répondre. Il semblerait que j'ai moi-même été touché par ce mal puisque j'ai mis plus d'une semaine à réagir. Quelle triste époque vivons-nous.

Sinon, pour en revenir au film de Peter Jackson, je suis d'accord avec toi sur de nombreux points même si je n'arrive pas à la même conclusion : malgré quelques défauts, ça reste un très bon film infiniment supérieur à la version de 1976 (hou-là ça commence mal, je vais finir par me prendre un coup de sabre laser moi...).

Alors oui, le film est trop long (notamment dans sa première partie avant l'arrivée à Skull Island), oui la scène des insectes géants au fond du gouffre fait un peu tâche (trop longue, trop gore... trop tout quoi), oui Jackson a complètement raté le coche en ce qui concerne "la porte", élément très important du film original qui est ici réduit à rien et oui, je regrette moi aussi que Kong ne se tienne pas debout (même si je peux comprendre aisément ce choix artistique), il y gagne en crédibilité ce qu'il perd en majesté. Car c'est bien de ça qu'il s'agit : malgré son statut de bête gigantesque et monstrueuse, Kong est noble. C'est non seulement un roi sur son île oublié du temps mais également un dieu pour la population indigène. Un dieu sauvage et terrible, se dressant de toute sa stature pour dominer hommes et bêtes.

Mis à part ça et la musique (plutôt bonne mais un peu light pour ce genre de film qui aurait mérité un score vraiment monstrueux) je trouve le film très réussi, c'est un très bel hommage au chef-d'oeuvre de Shoedsack et Cooper et franchement, je ne vois pas grand monde capable de faire aussi bien que Peter Jackson sur ce sujet là.

En ce qui concerne la scène de la poursuite calquée sur Jurassic Park, il faut savoir que cette scène figurait déjà dans le tout premier scénario que Jackson avait écrit en 1997, alors qu'il devait réaliser un remake de King Kong à cette époque (soit avant le Seigneur des Anneaux). Quand le projet tomba à l'eau, le script, qui circulait partout à Hollywood, fut littéralement pillé et plusieurs scènes furent réutilisées pour d'autres productions. C'est ainsi que cette course poursuite au milieu d'un troupeau de dinosaures s'est retrouvé dans Jurassic Park 3 et que toute la première partie de La Momie (de Stephen Sommers) est directement inspirée du script de Jackson. Il faut rendre à César ce qui est à César.

Pour la scène de l'étang gelé, je trouve qu'il est extrêmement casse-gueule d'insérer ce genre de scène dans un tel film et là, Peter Jackson n'a pas totalement réussi son pari. Oui c'est joli et mignon tout plein mais il y a aussi un coté cul cul la praline légèrement agaçant. Sans compter l'inévitable baisse de rythme que cela entraine et donc, je considère ce passage comme un semi-échec, même si c'était courageux de la part de Jackson.

J'ai personnellement apprécié la première apparition de Kong, son arrivée dans la brume et la façon dont il détale après s'être emparé d'Ann m'ont carrément scotché. Ce qui se passe entre ces deux scènes m'a moins marqué (les gros plans sur Kong), le fait qu'il ne se tienne pas de toute sa hauteur enlève évidemment beaucoup au coté sensationnel de la scène.

Je finirai par deux mots sur la version de 1976. J'aime ce film, c'est indéniable. Mais malgré de nombreuses qualités, il est bien évident que De Laurentiis a sabordé l'entreprise par des choix très douteux et qu'avec Skull Island ainsi débarrassée de sa faune et de sa flore, King Kong (le film) n'est plus vraiment King Kong. Le travail formidable accomplit par l'équipe du film original est ici complètement gommé pour aboutir à une version certes moins fantaisiste et plus en accord avec son temps mais ô combien moins forte visuellement.
Revenir en haut
darkvador
Marin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 41
Localisation: 13
Point(s): 41
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/06/2011, 11:56    Sujet du message: King Kong 2005 Répondre en citant

Je pourrai te répondre que "votre manque de foi me consterne" à vous kongforumeurs, ou que "l'empereur ne partage pas cette vision optimiste de la situation" quant à la situation, mais comme je ne vit pas non plus sur le forum et qu'on n'est pas si en désaccord sur le jackson, je n'aurai pas recours à la starngulation par force obscure.

Et ton article sur mytek me laisse encore des résidus d'érection. Et y'a tant d'autres choses sur ce forum.

Bravo encore et merci pour ton post.
-----------------
kong rules !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:37    Sujet du message: King Kong 2005

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    King Kong Index du Forum -> LE VILLAGE INDIGENE -> Les films Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation